Fiche solution-phyto #2 – Cassis

Ses propriétés médicinales sont connues et reconnues depuis plus de mille ans. Ses feuilles, ses fruits, ses graines ou encore ses bourgeons, la phytothérapie ne tarit pas d’éloges à son égard. Et pourtant on le connait aujourd’hui pour ses sirops et ses liqueurs. Vous l’avez reconnu : le cassis !

Le cassis, au fil de l’Histoire

Bien qu’inconnu des grecs et des romains, le cassis est originaire d’Europe. Il est d’ailleurs vivement recommandé au XIIème siècle par Hildegarde de Bingen, entre autres en onguent pour guérir la goutte.

Le cassis, un arbre adulé par Hildegarde de Bingen

Le cassis, un arbre adulé par Hildegarde de Bingen

Rapidement, le cassis fut auréolé d’une solide réputation médicinale (notamment pour les maux de ventre). Au point que les Français le considérèrent au XVIIe siècle comme une véritable panacée (contre les migraines, les fièvres et les rhumatismes), plantée dans tous les jardins.

En phytothérapie, presque toutes les parties de la plante sont utiles. Les feuilles sont séchées, transformées en teinture mère ou en hydrolat. Les graines des fruits produisent une huile utile dans les problématiques cardiovasculaires ou même pour les inflammations cutanées. Le bois sert à augmenter l’efficacité de certaines préparations. Enfin les bourgeons sont également très prisés.

Puissant anti-inflammatoire et anti-toxique, les feuilles fraîches peuvent être utilisées frottées pour soulager des piqûres d’insectes.

Nous aborderons ici les propriétés de l’élixir de bourgeon.

L’élixir de bourgeon de Cassis (Ribes Nigrum)

Usages courants

  • Inflammation (articulaire, digestive, etc.)
  • Allergies respiratoires et cutanées
  • Asthme, bronchite
  • Faiblesse immunitaire
  • Fatigue, épuisement
  • Intoxication et infection
  • Rhumatisme et douleur articulaire

Contre-indications

aucune connue aux doses physiologiques

Précautions

  • Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse
  • Pour les enfants de moins de 15 ans : diviser par deux les quantités

S’en servir au quotidien

  • Fatigue, épuisement, faiblesse immunitaire : 8 gouttes par jour sous la langue pendant 10 jours
  • Choc allergique : 20 gouttes en une fois sous la langue (en attendant une consultation médicale)
  • Douleur articulaire chronique : 5 gouttes matin et soir sous la langue par cure de 3 semaines
  • Chimiothérapie, traitement chimique lourd : 6 gouttes par jour sous la langue pendant le double de la durée du traitement
  • Piqûre d’insecte, acné, eczéma : 1 goutte sur la peau 3 fois par jour maximum

Au delà du quotidien

Le bourgeon de cassis stimule la dynamique yang et sera donc particulièrement indiqué chez les personnes où cette dynamique est affectée.

 

Prenez soin de vous,

Loïc

 

 

Partager l'article
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *