Fiche solution-phyto #8 – Framboisier

Quel fruit, délicat, au parfum intense ! Avez-vous déjà eu l’occasion au détour d’un chemin de croiser un framboisier sauvage et de goûter ses petits fruits ?

Car oui, à l’état sauvage, une framboise a 3, ou 4 grains, rarement plus. Mais quelle intensité ! Quelle puissance en bouche !

J’ai souvent remarqué que même dans des chemins de randonnée très fréquentés, ce fruit était boudé. Pourquoi ? Certains prétendent un risque d’échinococcose, maladie parasitaire dangereuse, transmise par l’urine des chiens et les renards. Encore faudrait-il que l’urine de ces canidés, atteigne le fruit !

Un soupçon d’observation et une pointe de bon sens, et vos randonnées en montagne prendront une toute autre saveur !!

Le framboisier, la plante des femmes !

Que ce soit les feuilles, le bourgeon, les fruits ou même l’huile de pépin de framboise (oui, oui, ça existe ! C’est d’ailleurs excellent pour calmer voire traiter l’eczéma), cette pante cultivée depuis le Moyen-âge (elle est présente dans le Capitullaire de Villis, texte de référence du IXème siècle) est d’une richesse incroyable. Malheureusement elle n’est aujourd’hui connue que pour ses fruits !

Le framboisier, la plante des femmes !

Le framboisier, la plante des femmes !

Décrire les propriétés du framboisier revient à recopier un ouvrage entier de gynécologie ! Bon, ok, j’exagère peut-être un peu… mais pas tant que ça. Cette plante a la particularité de réguler le coupe œstrogène / progestérone sans pour autant contenir de phyto-œstrogène.

Cette plante (et son bourgeon) présente également des propriétés digestives et respiratoires intéressantes. Mais devant son efficacité sur toutes les problématiques féminines, j’ai préféré en faire abstraction !

Ses feuilles, par exemple, consommées en tisane quotidienne dès le 4ème mois de grossesse, sont d’une aide précieuse pour préparer l’accouchement.

 

Nous aborderons ici les propriétés de l’élixir de bourgeon.

L’élixir de bourgeon de Framboisier (Rubus Idaeus)

Usages courants :

  • Trouble du cycle féminin (dysménorrhée, aménorrhée, etc.)
  • Excès de pilosité (chez la femme)

    Bourgeon de framboisier

    Bourgeon de framboisier

  • Trouble de la ménopause (bouffée de chaleur, sécheresse, etc.)
  • Facilite l’accouchement
  • Allergie respiratoire
  • Sentiment de féminité perturbé

Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Précautions :

  • Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse
  • Pour les enfants de moins de 15 ans : diviser par deux les quantités

S’en servir au quotidien

  • Faciliter l’accouchement : 8 gouttes par jour sous la langue les jours qui précèdent et 12 le jour-même
  • Allergie respiratoire : 5 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Hyperpilosité, trouble du cycle féminin : 8 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Trouble de la ménopause : 5 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Se réapproprier sa féminité : 6 gouttes par jour sous la langue les 14 premiers jours du cycle

Au delà du quotidien

Le bourgeon de framboisier, vous l’aurez compris, est éminemment yin. Il est un bon complément au figuier pour stimuler cette dynamique (un goutte le matin les jours pairs, en alternant les 2 élixirs)

Prenez soin de vous,

Loïc 

Partager l'article
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *