Quel est mon Tempérament ? Le reconnaître pour se connaître

Il existe de nombreuses approches qui nous aident à y voir plus clair sur nos comportements, nos attitudes. Parmi celles-ci, les Tempéraments Hippocratiques font partie des plus anciennes. De plus elles offrent une lecture relativement simple. Connaitre son Tempérament (on parle aussi d’Humeur) peut nous aide à mieux cerner nos forces et nos faiblesses. Ainsi en s’appuyant sur nos forces, nous pouvons sereinement grandir.

Les concepts hippocratiques

Selon la conception hippocratique (ou du moins hellénique), l’Univers est composé de quatre éléments : l’Eau, l’Air, le Feu et la Terre. Chacun de ces éléments possède une double nature: froide ou chaude, sèche ou humide.
L’Eau est de nature froide – humide.
L’Air est de nature chaude – humide.
Le Feu est de nature chaude – sèche.
La Terre est de nature froide – sèche.

Le corps humain contient quatre Humeurs, ou Liquides Oragniques : le phlegme (ou lymphe), le sang, la bile jaune et la bile noire (ou atrabile). Chacune de ces humeurs est en lien direct avec l’un des éléments :
Phlegme correspond à l’Eau, associé aux reins et à la vessie et à l’hiver.
Sang correspond à l’Air, associé au cœur et à l’intestin grêle et au printemps.
Bile jaune correspond au Feu, associée au foie et à la vésicule biliaire et à l’été.
Bile noire correspond à la Terre, associée au poumon et au côlon et à l’automne.

Ces quatre Tempéraments existent en chacun de nous en proportions variables. La théorie des Tempéraments d’Hippocrate est encore utilisée de nos jours dans certaines disciplines étudiant le caractère, comme la graphologie ou l’astrologie. On utilise également cette approche en aromathérapie, homéopathie ou encore en hydrolathérapie pour choisir le remède le plus adapté à la personne.

Comment définir le tempérament ?

Lymphatique

Le tempérament lymphatique est appelé également flegmatique.
Sur le plan physique, le lymphatique est plutôt épais, rond, décontracté, relâché. Son regard est doux, parfois un peu vague. « Rempli d’eau », il a les muscles mous, les chairs flasques et la peau plutôt froide et humide.
Le lymphatique, sur le plan psychologique, est un personnage flegmatique et insouciant, il est « cool ». Très peu émotif, il est difficile à impressionner et fait preuve d’un remarquable sang-froid dans la plupart des situations. Il s’adapte à tout est arrondi. Il parle peu mais quand il dit quelque chose cela vaut le coup d’écouter. Ponctuel, il possède de bonnes qualités d’organisation et une grande patience. Il sait aller au bout des choses, mais à son allure, qui est plutôt nonchalante!
Contemplatif, rêveur, c’est le roi de la relaxation. Il est également fin gourmet.

Ne quid nimis, rien de trop. Je pense donc je suis (de suivre)

Ses défauts? L’indolence, la négligence, l’indifférence, le désordre… Il n’apporte pas de changement ni ne prend de décision. C’est un suiveur, assez paresseux, qui sait étouffer l’enthousiasme des autres.

Sanguin

Sur le plan physique, le sanguin est un personnage massif, imposant, solide et tonique. Il a les muscles pleins ; des formes harmonieuses. Le teint rosé et l’haleine fraîche. Il a le geste large et dégage une impression de fermeté. Son regard est vif, direct, chaleureux.
Le sanguin, sur le plan psychologique, est un personnage extrêmement sociable, recherchant le contact avec ses semblables et ayant besoin de nombreuses relations. Il est d’une nature cordiale, joviale, généreuse et optimiste. C’est le type même du bon vivant, enthousiaste et amoureux des plaisirs de la vie.
C’est un impulsif que l’exubérance peut parfois tendre à la précipitation ou à l’emportement.

Carpe diem, profite du jour. Je suis donc je séduis

Ses défauts? L’exagération, la vantardise, l’inconstance. Bavard compulsif, il écoute peu ou pas.

Bilieux

Le tempérament bilieux est appelé également colérique.
Sur le plan physique, le bilieux est tout en muscles, avec une apparence tonique, énergique. Sa peau est chaude et sèche et son teint est plutôt jaune. Son regard est droit, perçant, autoritaire.
• Le bilieux, sur le plan psychologique, est un personnage volontaire, qui aime se donner des buts et déployer des efforts pour les atteindre, il sait prendre le commandement et il est suivi. Un sens aigu des responsabilités, beaucoup de discipline, de courage en font un entrepreneur, un décideur, très convainquant. Il aime décider, diriger et fait généralement preuve d’ambition. Il aime bien changer les règles à mi-chemin et n’aime pas le prévisible.

Aut Cæsar aut nihil, je suis Dieu ou je ne suis rien. Je suis donc je construis.

Ses défauts? La colère, la dureté, la tyrannie, l’impatience, le cynisme, Il ne délègue rien et fait tout, tout seul. Il est le sauveur du monde et a toujours raison. Il peut devenir violent et orgueilleux.

Nerveux

Le tempérament nerveux est appelé également mélancolique.
Sur le plan physique, le nerveux est plutôt petit, mince, tendu. Il a les chaires et la peau sèches, le teint gris. Ses muscles sont anémiés. Ses gestes sont rapides et saccadés. Son regard un peu inquiet, et semblant tourné vers l’intérieur.
• Le nerveux, sur le plan psychologique, est un intellectuel, doté d’un sens critique développé et d’un bon esprit d’analyse. Il possède un vrai talent pour travailler dans la précision et la minutie. Il adore faire des listes et les réalise. Chaque chose à sa place, il aime bien ranger. Il est extrême dans son talent jusqu’au génie. Il est humble et modeste.
Sensible, vif, il aime le mouvement et évolue lui-même dans une certaine agitation. Très émotif, il a besoin de se protéger des autres sur le plan relationnel.

Fide sed cui vide, fais confiance prend garde à qui. Je suis donc je pense.

Ses défauts? La susceptibilité, l’anxiété, l’irritabilité, il analyse tout et entretient les idées négatives. Il est très rancunier et n’aime pas l’imprévisible. Il sait manipuler très subtilement presque avec perversité.

 

Qui êtes-vous ?

Il est bien souvent plus simple de reconnaître un proche que de se reconnaître soi-même. N’hésitez pas à demander à plusieurs proches de lire ces descriptions pour vous aider à trouver quel est votre dominante.

Dans ces descriptions, ce que j’ai nommé « faiblesse » peut être vu comme un potentiel. Identifié, cela nous aide à savoir si un vécu tensionnel est le fruit d’une transgression constructive, ou non.

Prenez soin de vous,

Loïc

Partager l'article
  • 16
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *