Tu n’as qu’à faire comme tout le monde ou la phobie scolaire

Dans un article publié sur le site sinstruireautrement.fr, Laetitia (qui n’est autre que ma femme) aborde le thème de la phobie scolaire dont elle a découvert les ravage suite à la lecture d’un manga.

En réponse à son article, j’ai eu envie de vous parler également de phobie scolaire et des outils que pouvaient être les hydrolats, pour accompagner en particulier ces situations.

La phobie scolaire, ça commence où ?

C’est un sujet très délicat car il s’exprime chez un enfant en réponse à de nombreux paramètres extérieurs :

l'isolement, première conséquence de la phobie scolaire
l’isolement, première conséquence de la phobie scolaire

relation avec le ou les enseignants

L’enfant comme l’adulte porte un regard qui lui est propre sur le monde. Certains considèrent que l’enfant doit s’adapter et accepter la place qui lui est donnée; d’autres estiment que l’enseignant doit s’adapter pour permettre à l’enfant de s’épanouir. Toujours est-il que dans les situations de phobie scolaire, l’enfant ne peut plus s’adapter à un monde, un milieu si opposé à sa propre façon de concevoir le monde.

relation avec les autres élèves

« Les enfants sont durs entre eux », phrase servie à l’envi quand il s’agit de décrire une cour de récréation. Il est curieux de constater que les structures relationnelles, les schémas de communication que les enfants mettent en place, ne sont que le reflet de notre société. L’enfant apprend par mimétisme (l’adulte aussi!! mais il se cache derrière des règles sociales que son expérience lui a permis d’intégrer). La cour de récréation n’est qu’un miroir grossissant de l’intensité de ce qu’il vit au quotidien dans sa relation au monde « des grands ».

vécus des rythmes scolaires

Les heures de présence et la répartition des vacances sont plus proches des nécessités horaires des entreprises que des réels besoins physiologiques de l’enfant. A cela s’ajoutent les nécessités sociales et obligations des parents. Ce cocktail peut s’avérer indigeste pour un enfant un tant soit peu sensible.

capacités à supporter les conditions de « socialisation »

L’école est souvent présentée comme le lieu ultime de la socialisation. Pour autant, notre société est-elle faite de personnes d’une même catégorie d’âge, vivant dans le même quartier et ayant les mêmes apprentissages au même moment? L’école est à ce titre plus un lieu de collectivisation, l’enfant y apprend la collectivité, non la société. Or l’être humain, qu’il soit enfant ou adulte, est avant tout un être social.  Il peut vivre la collectivité plus comme une prison que comme un lieu d’épanouissement.

Aider un enfant dans une telle détresse peut demander un peu de temps. Certains apprécieront un accompagnement personnalisé pour s’adapter au mieux à son contexte personnel, familial et scolaire.

Les plantes à notre secours

Les approches complémentaires telle que les hydrolats peuvent l’aider à gérer cette souffrance. Entendons-nous, il ne s’agit pas de vous proposer la recette miracle, le produit magique qui débarrassera à jamais votre enfant de sa phobie scolaire.

Parmi ceux que nous pourrions retenir:

laurus_nobilis_2Laurier Noble (Laurus Nobilis) – il est particulièrement indiqué chez l’enfant qui cherche à tout prix le compromis, le diplomate insatiable. Il peut l’aider à retrouver sa droiture, à accepter d’énoncer clairement ses besoins et ses qualités. Il l’aide à se positionner.

 

 

13950292507_3cbfee40e9_b

Verveine Citronnée (Lippia Citriodora) il est utile lorsque l’enfant a perdu joie et enthousiasme, que sa vie semble comme arrêtée. Toujours les mêmes pensées, toujours les mêmes angoisses. Il n’y a plus cette étincelle de vie qui pétille, qui chaque jour invente, innove, découvre le monde.

 

 

1280px-cedrus_atlantica_glauca_rentillyCèdre de l’Atlas (Cedrus Atlantica) – Si l’enfant ne se respecte plus, quand sa confiance en lui-même est tellement brisée qu’il n’éprouve plus de dignité pour lui même, alors cet hydrolat peut l’aider. L’enfant cherche dans le regard de ses parents l’Amour Inconditionnel. Et quelquefois, bien qu’il soit présent, il ne peut plus le voir. Il ne croit tellement plus en lui qu’il se convainc que personne ne peut l’aimer.

L’utilisation des hydrolats est simple et accessible (cliquez sur le lien pour en savoir plus). Leur goût léger est souvent apprécié des enfants, qui en redemandent!

Quand il faut aller plus loin

Dans les cas les plus importants, lorsque les plantes ne sont pas assez puissantes, il faut savoir employer les grands moyens. Les grands moyens cela ne veut pas dire pendant des années ! Car oui, il est possible de s’en sortir sans une psychothérapie qui dure des mois voire des années…

J’ai eu l’occasion de rencontrer Luc Geiger qui m’a parlé d’une méthode qu’il avait mis au point. D’abord sceptique, j’ai pu en constater l’efficacité.

Basée sur des principes différents des miens, elle n’en est pas moins redoutablement efficace dans les situations de phobies ou les états anxieux important.

Vous en saurez plus en cliquant sur le lien suivant : la méthode NERTI

Prenez soin de vous,

Loïc

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.
Fermer le menu

Téléchargez tout de suite Les 10 remèdes naturels indispensables au quotidien