Ces réflexes qui nous font du bien

Cet article est lu en 5 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Nadine Guyon-Castan
Nadine Guyon-Castan

J’aimerais vous présenter une personne exceptionnelle, par son humanité et sa capacité à prendre soin des autres, que j’ai eu l’occasion de rencontrer au sein de l’association JeRelie. Il s’agit de Nadine Guyon-Castan, elle nous parle aujourd’hui de son parcours et de l’IMP, Intégration Motrice Primordiale, une méthode de soin passionnante.

 

Pourrais-tu te présenter en quelques mots?
Je suis mère de 3 enfants qui ont beaucoup œuvré pour ce deuxième métier. Après une formation pour devenir Ingénieur spécialisée dans la Nutrition et l’Alimentation, et avoir travaillé dans le milieu de l’industrie, la venue de mon 3ème enfant m’a fait faire une pause.

Je me suis formée à l’herboristerie puis à la kinésiologie avec en particulier le Brain-Gym pour aider mon fils aîné, âgé de 6 ans qui était très maladroit. Et depuis plus de 5 ans, j’ai ajouté l’intégration des réflexes archaïques à ma pratique.

 

Voilà un parcours bien atypique! Herboristerie puis Brain-Gym sont des approches assez connues, peux-tu nous en expliquer ce qu’est l’intégration des réflexes archaïques?
Alors,je vais d’abord répondre à “qu’est-ce que les réflexes archaïques?”

Ce sont des mouvements involontaires, incontrôlés qui répondent à un stimulus (visuel, auditif, kinesthésique…). Ce sont des réflexes de survie. Ils doivent donc être présents dans notre corps si nous sommes face à un danger. Ils se mettent en place au cours du développement du fœtus dans le ventre de sa mère, à l’accouchement et au cours des premiers mois de vie. Ils sont contrôlés par notre cerveau reptilien , la partie la plus archaïque de notre cerveau qui est responsable de notre survie.

A la naissance, le cerveau du bébé n’est pas mature, on pourrait dire que toutes les connexions entre les différentes parties du cerveau ne sont pas encore optimales et la partie qui fonctionne le plus est le cerveau reptilien. Ces réflexes archaïques ont comme rôle au début de notre vie de mettre en place le plus de connexions neuronales possible, afin que les différentes parties du cerveau soient fonctionnelles.

Ces connexions sont, comme les fondations d’une maison; si les fondations ne sont pas assez solides, la maison sera construite de travers!!!

Lorsque les mouvements réflexes ont été efficaces et que les connexions sont “optimales”, alors le cerveau reptilien va les “inhiber” ou les endormir afin que nos réflexes posturaux et de vie s’installent. On dit alors qu’ils sont intégrés. L’enfant a alors accès de façon optimale à toutes ses capacités cognitives.

la mal-adresse peut trouver son origine dans des réflexes mal intégrés.
la mal-adresse peut trouver son origine dans des réflexes mal intégrés.

Si ces mouvements n’ont pas été assez efficaces, ils continuent de fonctionner et vont devenir des mouvements parasites dans le corps. Chez certains cela va se produire par une bougeotte permanente, d’autres des accès émotionnels incontrôlables (peurs, colères…), d’autre  des difficultés d’apprentissage (problèmes d’attention, de concentration, de mémorisation…), mais aussi des problèmes de posture.

Pour donner une image amusante de l’influence de ses mouvements réflexes parasites, pour certaines personnes c’est comme si elles étaient assises en permanence sur une fourmilière!!!

 

Comment procèdes-tu pour détecter un ou plusieurs réflexes archaïques non intégrés?

La séance commence toujours par un questionnement sur le pourquoi de la séance. (Pourquoi viennent-ils? Qu’est-ce qu’ils attendent de la séance?). Puis je réalise une anamnèse de la personne avec un questionnaire depuis la grossesse. Enfin, je vais effectuer toute une série de tests physiques qui vont me permettre d’évaluer justement si les réflexes archaïques sont intégrés ou toujours présents. Puis en fonction des résultats, nous allons travailler à l’intégration ou la réintégration de ces fameux réflexes responsables de ce pourquoi la personne vient me voir.

Ce travail s’effectue à l’aide de mouvements spécifiques, très précis.
Depuis la grossesse? La mauvaise intégration de nos réflexes archaïques peut avoir un lien avec notre vécu in utero?

Oui depuis la grossesse. Le 1er réflexe à s’activer quand le bébé se développe dans le ventre de la mère est le réflexe de paralysie par la peur à 5 semaines in utero. Et durant les 9 mois de gestation, le bébé ne fait qu’un avec sa maman. Il baigne dans les émotions de celle-ci alors il est totalement impacté par les émotions de sa mère.

De plus, le bébé bouge dans le ventre de sa maman. Et il bouge d’autant mieux que sa mère va bouger. Les mouvements de celle-ci le bercent et le stimulent aussi. D’où, l’impact possible sur une grossesse compliquée où la mère était inquiète et où elle était alitée!!!

 

Retrouves-tu dans ton expérience des réflexes qui sont plus fréquemment mal intégrés? Et, à titre d’exemple pratique, pourrais-tu nous dire comme tu les détectes et quels sont les mouvements utilisés pour les réintégrer?

Libérez ses réflexes pour libérer son cou
Libérez ses réflexes pour libérer son cou

Fréquemment, je retrouve le Réflexe Tonique Asymétrique du Cou (RTAC) qui n’est pas ou mal intégré. Ce réflexe peut être responsable de difficultés de lecture ou d’écriture, de difficultés à se concentrer, de maladresse,de difficultés à s’habiller, faire des nœuds, mettre des boutons, de mauvaise coordination oeil-main, de problèmes de posture etc.

Exemple: je fais du vélo, quand je tourne la tête d’un côté, mes bras, mon torse et peut-être mes jambes vont partir dans la même direction que ma tête (idem si je conduis une voiture!!).

Pour l’intégrer il va falloir apprendre à “désolidariser” les différentes parties de mon corps. On pourra faire des exercices où l’on va apprendre à faire bouger seulement un bras, une jambe tout en faisant des mouvements de tête.

Exemple, je tourne la tête d’un côté et je ne vais bouger que le bras du côté où la tête se tourne.

Ces mouvements paraissent simples, cependant ils demandent beaucoup de concentration et il faut les faire très lentement.

 

 

Merci à Nadine Guyon-Castan nous avoir présenté son travail.

Vous pouvez la retrouver : Nadine Guyon-Castan

Consultante et Instructeur en Education Kinesthésique – Amélioration des apprentissages, Gestion du stress

+33 2 41 77 13 78 / +33 6 83 23 90 69 – 2, route de la Pommeraye 49080 Bouchemaine

nadine.guyoncastan@gmail.com 

Prenez soin de vous,

Loïc

Vous avez l’envie de vous soigner naturellement ? La médecine naturelle vous a toujours attiré mais vous manquez de connaissance ? Vous souhaitez vous émanciper des médicaments ?
Partez à la découverte de votre pouvoir pour vous maintenir en bonne santé vous et vos proches, avec des méthodes simples sans produit chimique.
Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé pour faire attention à soi !
Si vous êtes ici, vous voudrez sans doute obtenir les fiches solution-phyto ainsi que les dossiers que je vous ai préparé pour faire de vous des créateurs de santé. Abonnez-vous à Se soigner autrement pour le prix d’un magazine ! : cliquez ici et rejoignez la communauté des Créateurs de Santé 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.