Fiche solution-phyto #22 – Hydrolat de Lédon du Groenland

Voici une plante, bien connue de nos amis québécois adepte de la phytothérapie et de la cueillette sauvage : le Lédon du Groenland ou thé du Labrador. Sa consommation, du fait de sa ressemblance avec une plante toxique, a souvent semé le doute dans les esprits

Le Lédon du Groenland, résister quoi qu’il arrive

Présente dans les hostiles contrées du nord des Amériques, ce buisson appartenant à la famille de rhododendron, porte en elle l’esprit de la résistance. Ces feuilles recourbées et persistantes, ainsi que son imputrescibilité, signent son potentiel face à la rudesse du climat.

Le lédon du Groenland résiste quoi qu'il arrive

Le lédon du Groenland résiste quoi qu’il arrive

Pour autant, c’est une plante très généreuse, offrant ses baies, ses fleurs et ses feuilles pour notre plus grand bien.

Les Athabaskans l’utilisaient comme boisson médicinale pour renforcer le sang, soigner les infections pulmonaires, les troubles de l’estomac ainsi que les excès de festivité, en d’autres termes, la gueule de bois. Il était également fumé dans le calumet de la paix. 

Certaines personnes mâchent les feuilles de thé du Labrador crues ou l’utilisent comme épice pour la viande.

Se propriétés anti-oxydante et anti-inflammatoire faisait du Lédon du Groenland une plante médicinale utilisée par pratiquement toutes les nations amérindiennes du Canada, de l’Alaska et des États-Unis.

Lors la guerre d’Indépendance, des Etats-Unis ce thé du Labrador a même remplacé notre thé habituel (issu du camélia). Les colons introduisirent chez les peuples autochtones, sa consommation quotidienne (non thérapeutique) sous forme d’infusion.

Nous aborderons ici les propriétés de l’hydrolat.

L’hydrolat de Lédon du Groenland (Ledum Groenlandicum )

Usages courants :

  • Trouble hépato-biliaire, intoxication

    L'hydrolat de Lédon du Groenland pour détoxiquerL'hydrolat de Lédon du Groenland pour détoxiquer

    L’hydrolat de Lédon du Groenland pour détoxiquer

  • Cirrhose, hépatite
  • Flatulence, gaz
  • Insomnie, nervosité
  • Lourdeur à la fin de repas
  • Psoriasis, eczéma
  • Accompagnement de traitement médicamenteux lourd (chimiothérapie, Stimulation ovarienne, etc.)

 Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

S’en servir au quotidien

  • Troubles hépatiques : 1 cuillère à café dans un verre d’eau chaude, 2 fois par jour, 1 semaine sur 2
  • Lourdeur digestive, fatulence : 1/2 cuillère à café dans un verre d’eau chaude à la fin du repas
  • Eczéma, psoriasis, troubles cutanés avec stress intense : vaporiser sur la zone concernée, au besoin
  • Accompagnement traitement médicamenteux : 1 cuillère à soupe dans un litre d’eau tout au long de la journée pendant 3 semaines, à renouveler au besoin
  • Insomnie, nervosité : 1 cuillère à soupe dans un litre d’eau tout au long de la journée pendant 10 jours

Au delà du quotidien

L’hydrolat de Lédon du Groenland est un excellent accompagnant des traitements lourds comme la chimiothérapie (entre 2 injection pendant 2 semaines par exemple)

Prenez soin de vous,

Loïc 

Vous avez l’envie de vous soigner naturellement ? La médecine naturelle vous a toujours attiré mais vous manquez de connaissance ? Vous souhaitez vous émanciper des médicaments ?
Partez à la découverte de votre pouvoir pour vous maintenir en bonne santé vous et vos proches, avec des méthodes simples sans produit chimique.
Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé pour faire attention à soi !
Si vous êtes ici, vous voudrez sans doute obtenir les fiches solution-phyto ainsi que les dossiers que je vous ai préparé pour faire de vous des créateurs de santé. Abonnez-vous à Se soigner autrement pour le prix d’un magazine ! : cliquez ici et rejoignez la communauté des Créateurs de Santé 🙂

Partager l'article

2 réflexions sur “Fiche solution-phyto #22 – Hydrolat de Lédon du Groenland”

    • C’est en effet une pante qui est peu connue en Europe.
      Je précise juste qu’ici je vous parle de son hydrolat (tout aussi intéressant !). Huile essentielle est hydrolat ne devant pas être confondus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.