La naissance du Sommet des Plantes Médicinales

Cet article est lu en 4 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de l’origine de  ce merveilleux projet qu’est le Sommet des Plantes Médicinales.
D’où m’est venue cette idée ?
Comment s’est-elle concrétisée ?

C’est une histoire qui prend ses origines il y a plus de 20 ans et qui commence par un accident… J’avais tout juste 13 ans quand je me suis fait renverser par une voiture alors que je traversais une rue (sur un passage piéton !). 
Malchance ? Chance ? Je n’en sais rien. 
Ce qui est sûr, c’est que c’est à ce moment là que j’ai découvert le fonctionnement du corps humain, des médicaments, de la chimie et surtout les principes actifs des plantes.

Mon premier contact avec les huiles essentielles s’est passé à ce moment là.

On m’a proposé de l’huile essentielle de lavande pour la cicatrice de mon opération. J’étais fasciné par le fait qu’une plante n’était pas là seulement pour faire joli et apporter de l’oxygène, mais qu’elle pouvait aussi soigner !

J’ai choisi très rapidement un métier en lien avec le soin. je voulais utiliser mes mains pour soigner. A 15 ans, je passais toutes mes vacances dans des cabinets de kiné ! C’est alors que j’ai découvert la méthode mézière, l’ostéopathie et plein d’autres thérapies manuelles.

En pleine interview avec Michel Faucon, pour le Sommet des Plantes Médicinales

J’ai donc entrepris des études de kiné. Après m’être planté royalement aux concours des écoles de kiné, j’ai fait une première année de médecine. Aucun doute n’était permis. J’ai eu mon concours et ai intégré l’institut de masso-kinésithérapie d’Orléans. Une fois mon diplôme en poche, j’ai entamé des formations : fasciathérapeute, réflexologue, microkiné. J’ai rapidement intégré les plantes dans ma pratique, en croisant les informations que j’avais de plusieurs sources : 

  • les livres (j’en ai dévoré des dizaines et des dizaines, des plus simplistes aux plus ardus)
  • les formations (je me suis formé à l’aromathérapie, à la médecine chinoise, à la phytothérapie)
  • les transmissions orales : c’est en rencontrant des professionnels, des formateurs, des praticiens, des experts que j’ai pu le mieux appréhender leur point de vue, intégrer les dernières connaissances et affiner ma pratique. (j’ai toujours aimé apprendre directement auprès des personnes, de manière informelle, par imitation)
Le Sommet des Plantes Médicinales est l’occasion de superbes rencontres, comme ici avec Lydia Bosson

Très vite, j’ai constaté que mes patients appréciaient beaucoup l’idée de se soigner avec des plantes médicinales

Mais malgré leur envie, ils étaient confrontés à trois problèmes majeurs : 

  1. ils ne savaient pas les utiliser. Ils n’y connaissaient rien, ni à la plante, ni à sa forme, et le gigantesque monde des plantes médicinales leur faisait un peu peur.
  2. ils connaissaient quelques remèdes ou utilisations, mais n’osaient pas aller plus loin de peur de faire une bêtise qui pourrait avoir des conséquences sur leur santé ou celle des membres de leur famille
  3. ils avaient fait une bêtise (brûlure par exemple, ou utilisé une huile essentielle neurotoxique sans précautions…), et jugeaient donc les plantes comme trop dangereuses pour être utilisées en famille…


J’ai alors décidé de former à mon tour mes patients. Oh, pas des formations professionnelles, non ! J’ai organisé des ateliers mensuels dans mon cabinet, pour leur donner les bases d’une utilisation simple et sans risque des plantes médicinales sous plusieurs de leurs formes.

J’ai voulu aller plus loin, et faire profiter plus de monde de ces ateliers : j’ai donc ouvert mon site internet sesoignerautrement.net, et touché un plus large public.

Et cette année, c’est à la suite d’une interview avec Pierre Franchomme, que je me suis aperçu d’une chose. Une chose simple, mais qui n’était pas claire dans ma tête avant : les experts sont ravis de transmettre leurs connaissances au grand public ! Et le faire en vidéo, pas seulement dans les livres, est un support idéal pour partager leurs valeurs, leurs petits secrets, les détails qui ont leur importance… et que l’on ne trouve pas dans les livres !

C’est ainsi qu’au mois d’avril, j’ai décidé d’organiser le premier Sommet des Plantes Médicinales.

Les experts étant logés aux quatre coins du monde, et toujours en déplacement, le Sommet a vite été prévu sous forme numérique (et d’ailleurs, cela permet une plus grande accessibilité du public !)

J’ai contacté les auteurs des meilleurs livres de ma bibliothèque, et sincèrement j’ai été épaté par leur accueil et leur enthousiasme ! En discutant avec eux, et au fil de nombreuses réflexions, nous avons établi trois fils rouges qui sont suivis dans toutes les interviews :

  • les propos des experts s’adressent au grand public, qui n’a pas ou peu de connaissances dans le domaine des plantes médicinales. Toutefois, ils sont intéressants aussi pour des professionnels qui découvrent un peu mieux la personnalité et la vision du monde de l’intervenant, ainsi que des points précis qui lui permettront d’améliorer sa pratique avec les plantes.
  • dans la mesure du possible, nous encourageons les personnes à utiliser des plantes locales. Pour les approches des médecines étrangères, nous veillons à parler de plantes que l’on peut se procurer facilement.
  • enfin, chacun ayant une vision des plantes et une relation avec elles forte et personnelle, nous avons décidé de dédier une partie du Sommet à la relation aux plantes, qui a toute sa place dans le soin.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à ce Sommet, pour voir les 25 interviews des experts en cliquant sur le lien suivant :

www.le-sommet-des-plantes-medicinales.com

Retrouvez l’interview que j’ai réalisé sur Radio Médecine Douce :

Les premiers pas du Sommet numérique des Plantes Médicinales

Cet article a 4 commentaires

  1. DELAHAYE catherine

    Merci pour cette présentation et pour cette belle initiative motivante. Remerciement chaleureux depuis la Haute-Provence aux milles senteurs 🙂
    Catherine

    1. Loïc

      Merci beaucoup, et au plaisir de vous retrouver dans le Sommet des Plantes Médicinales 🌿 😊

  2. Bonjour Loïc,

    J’ai suivi le Sommet des Plantes Médicinales avec beaucoup d’intérêt. Et je suis admirative du travail que vous avez fait avec votre “best-partner” pour nous proposer toutes ces “rencontres”. (Je pense à votre femme bien sûr. J’ai cette chance aussi, c’est comme ça que j’appelle mon mari). Mon blog n’était pas encore en ligne au moment du Sommet, et un peu débordée, j’ai raté le coche pour la rediffusion. Qu’à cela ne tienne ce sera avec plaisir pour la prochaine édition ! Merci et à bientôt. Géraldine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.