Quels sont les bienfaits du thym ?

Cet article est lu en 4 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Vous avez déjà très certainement utilisé du thym pour parfumer l’un de vos plats en cuisine, mais vous êtes-vous déjà demandé si cette plante avait d’autres vertus ? Les Grecs et les Romains l’utilisaient par exemple pour purifier l’air, mais cette plante médicinale a bien d’autres secrets. Surtout présente dans la région méditerranéenne, vous pouvez sans problème en faire pousser chez vous : c’est un sous-arbrisseau très résistant ! Et puis, une fois que vous avez un petit pot dans lequel il s’épanouit, autant utiliser le thym pour tous ses bienfaits et plus seulement comme plante aromatique. 

Frais, séché ou en huile essentielle, le thym est une plante médicinale du quotidien. Face aux virus et bactéries hivernaux les propriétés de ses fleurs et feuilles vous aideront à retrouver votre bien-être.

Les multiples vertus du thym

Les vertus médicinales du thym sont variées grâce à sa richesse en vitamines, en fer, mais aussi grâce à différents principes actifs aux propriétés surprenantes. 

  • Le thymol est un puissant anti-infectueux ;
  • Le carvacrol est connu pour ses bienfaits tranquillisants ;
  • Les flavonoïdes ont un effet myorelaxant sur les muscles, ils participent à leur décontraction. 

D’une façon générale, les bienfaits du thym sont reconnus dans toute la sphère immunitaire et les défenses naturelles. 

En permathérapie, elle est considérée comme une plante apaisante. C’est donc une plante éveille sans stimuler, il est préférable de l’utiliser ponctuellement plutôt qu’à long terme.

Un puissant anti-infectieux

Notamment grâce à l’action du thymol, le thym est bénéfique contre certaines bactéries, champignons et virus. C’est pourquoi il est indiqué pour lutter contre les caries et certaines bactéries présentes dans la bouche (parfois responsables d’une mauvaise haleine). 

Pour vous confectionner un rince-bouche à base de thym, préparez 100 ml d’eau bouillante pour infuser 5 g de plantes séchées pendant 10 minutes. Une fois la préparation filtrée, vous pouvez l’utiliser froide en bain de bouche plusieurs fois par jour.

Il est également possible d’appliquer une décoction concentrée de thym pour désinfecter les petites plaies et favoriser la cicatrisation. 

Un allié contre les affections ORL

Toux, maux de gorge, sinusite… les bienfaits du thym sont particulièrement appréciés en cas de maladie virale ou bactérienne et dans le traitement des troubles respiratoires. Son action expectorante dégage les voies respiratoires tandis que son action antiseptique les assainies. 

Dans ce cas, l’inhalation est utilisée pour bénéficier de ces bienfaits du thym et se rétablir plus facilement. 

En synergie avec du curcuma ou du gingembre, il contribue à renforcer efficacement l’immunité. Et pour prévenir des maladies virales et bactériennes, l’associer à du clou de girofle.

Une aide précieuse pour la digestion

Un peu plus bas que les voies respiratoires, le thym peut se révéler être d’un grand secours pour retrouver votre confort digestif. En effet, les thymol et carvacrol déjà évoqués favorisent la digestion et permettent de réduire les désordres intestinaux comme les ballonnements et flatulences qui vous gâchent la vie.

La tisane ou infusion de thym, à préparer selon nos conseils donnés plus loin, permet de se libérer des désagréments d’une digestion difficile.

Comment profiter des bienfaits du thym ?

D’accord, le thym c’est bien. Et maintenant ? On fait le point sur trois préparations qui vont vous permettre d’intégrer les vertus du thym à votre quotidien. 

Inhalation de thym pour vous faire du bien

Afin de libérer vos voies respiratoires ou en cas de rhume, l’inhalation à base de thym va vous permettre de mieux respirer. 

Vous pouvez suivre ces indications que vous ayez ou non un appareil pour inhalation. À défaut, un bol et une serviette feront l’affaire. 

Dans un bol (ou le réservoir de l’appareil), faire infuser 2 cuillères à soupe de thym dans de l’eau très chaude. Placez la tête au-dessus du bol de façon à respirer les vapeurs qui en émanent. Prenez le temps de respirer doucement au début et de ne pas vous brûler les voies respiratoires. Couvrez votre tête d’une serviette si vous n’avez pas d’appareil à inhalation.

Restez bien au chaud après avoir profité d’une inhalation, les muqueuses nasales, dilatées par la chaleur sont très sensible au froid.

Huile essentielle de thym à utiliser avec parcimonie

L’huile essentielle de thym regroupe en réalité 3 variétés différentes : thym à thymol (antiseptique, antibactérienne et antivirale, elle est recommandée face aux infections hivernales et ORL), thym à linalol (plus douce, bactéricide et vermifuge, plutôt pour s’occuper des aphtes), thym à thujanol (dont je vous livre les secrets).

En cuisine, préférez l’utilisation d’une plante entière plutôt que des huiles essentielles, voire des macéras huileux comme je vous l’explique dans une vidéo spécialement consacrée au sujet. 

Comment faire une bonne tisane de thym ? 

Que ce soit avec le thym frais qui pousse sur le rebord de votre fenêtre ou le thym séché que vous gardez à l’abri de la lumière, réaliser une tisane ou infusion de thym est un excellent moyen de consommer cette plante médicinale. 

À la fin du repas, ou en cas de digestion difficile, la tisane au thym peut être préparée de ces deux façons : 

  • Ajoutez à l’eau bouillante 8 cuillères à café de thym séché, laissez reposer 10 minutes et dégustez.
  • Infusez dans 1 litre d’eau bouillante 10 g de thym frais, laissez reposer 10 minutes avant de filtrer, ajoutez si vous le souhaitez miel, citron, gingembre…

Quels que soient les bienfaits du thym dont vous souhaitez profiter, en cultiver un pot chez vous vous permet de pouvoir non seulement en profiter au quotidien, mais également de maîtriser sa culture. Pas de risque de pesticide ou produit chimique si c’est vous qui vous en occupez ! Et puis, il sert toujours à aromatiser vos plats.

Vous avez déjà très certainement utilisé du thym pour parfumer l’un de vos plats en cuisine, mais vous êtes-vous déjà demandé si cette plante avait d’autres vertus ? 
Une fois que vous avez un petit pot dans lequel il s’épanouit, autant utiliser le thym pour tous ses bienfaits et plus seulement comme plante aromatique.

Sources :

Cet article a 2 commentaires

  1. Fayolle Dietl

    Quelle et la différence entre option A et option B? Merci!
    comment faire pour recevoir le livre sur le thym? Merci?

    1. Loïc

      C’est une erreur d’affichage que je tente de retirer … 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.