Comment profiter des bienfaits d’une plante aromatique dans la cuisine ?

Cet article est lu en 1 minute

Les huiles essentielles ont une odeurs le plus souvent agréable. Pratique, une ou deux gouttes peuvent suffire. Le milieu de la cuisine c’est depuis peu emparée de ces concentrés de plantes et propose de les intégrer largement dans votre alimentation quotidienne. Et pourtant, il y a encore quelques années, les huiles essentielles étaient considérées comme des médicaments…  

Plante entière ou huile essentielle ?

Une huile essentielle est issue d’une distillation de plante aromatique. Cette distillation va modifier le parfum de la plante. Les 2, plante entière et huile essentielle, ne sont donc pas transposables en termes d’indications et de contre-indications.

Les huiles essentielles sont des produits concentrés très puissants qui ne devraient pas être utilisé en cuisine, “parce que ça sent bon”.

Préférez l’utilisation d’une plante entière dans la cuisine plutôt que l’huile essentielle qui pourrait présenter des contre-indications.

Pour une cuisine aromatique

Pour une macération réussie, inutile de faire des recettes complexes au gramme près! L’objectif de la macération est de saturer en molécule aromatique une huile végétale, donc il n’y a aucun risque de surdosage!

la Macération, pour profiter des plantes aromatiques en cuisine
la Macération, pour profiter des plantes aromatiques en cuisine

Le plus simple pour une première fois est d’utiliser une huile végétale stable (tournesol, olive, sésame, colza par exemple). Si vous souhaitez utiliser une huile végétale plus fragile (noix, noisette, cameline, etc.) ne réalisez la macération que sur des petites quantités.

L’huile ne nécessitera pas d’être filtrée (sauf si cela s’avère plus pratique pour servir!). Dans Tous les cas, pensez à bien étiqueter votre bouteille!

Bonne dégustation

Cet article a 2 commentaires

  1. saussereau josette

    merci pour ces belles idées gourmandes
    l’été a été surtout voué aux p enfants et leurs parents et au jardin…
    perso j’ai décourverts 3 gtes H E mandarine dans une théiere. frais et agréable. ceci bien que je ne sois pas trop favorable
    aux h essentielles en cuisine trop dif a doser.
    Par contre le vinaigre avec estragon pendant de long mois un délice pour les jours sans soleil, et sans doute pourrait on en faire d’autres macerats parfumés utiles pour les gourmands.
    amicalement
    A bientot peut être josette saussereau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.