Fiche solution-phyto #43 – Bourgeon de Gui

Nous aborderons ici les propriétés de l’élixir de bourgeon.

L’élixir de bourgeon de Gui (Viscum Album)

Usages courants

Bourgeon de Gui
  • Trouble cardiaque (insuffisance, arythmie, …)
  • Dilatation coronarienne
  • Certaines hypertensions artérielles
  • Œdème
  • Drainage toxique (ex. post chimiothérapie)
  • Tumeurs bénignes (adénome, polype, etc.)
  • Sciatique, cruralgie, polyarthrite scapulo-humérale
  • Dépression saisonnière (manque de lumière)

Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Précautions :

  • Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse
  • Pour les enfants de moins de 15 ans : diviser par deux les quantités

S’en servir au quotidien

  • Tumeurs bénignes cutanées : 1 goutte 3 fois par jour sur la tumeur concernée
  • Troubles cardiaques : 8 gouttes 2 fois par jour sur 3 mois minimum
  • Douleurs articulaires : 5 gouttes matin et soir par cure de 3 semaines
  • Œdème, drainage : 6 gouttes par jour pendant 3 semaines, à renouveler au besoin
  • Dépression saisonnière : 1 goutte 3 fois par jour pendant 3 semaines

Au delà du quotidien

L’élixir de bourgeon de Gui accompagne à renaître à la Vie, à la Lumière.

Prenez soin de vous,

Loïc

2 réflexions sur “Fiche solution-phyto #43 – Bourgeon de Gui”

    • Cela dépend du degré d’importance et d’infiltration.
      Le Châtaignier (en élixir de bourgeon) peut être utiliser dans les situation important avec forte infiltration.
      Le Cèdre de l’Atlas, le Pin Sylvestre ou encore le Genévrier(en hydrolat) sont conseillés quand la cellulite est moins importante.
      Enfin en huile essentielle, localement, le Cèdre de l’Atlas peut être utilisé dilué dans une huile végétale (exemple macadamia).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.