La solution contre les piqûres de moustiques

Notre peau est un garde-manger pour les moustiques. Il existe une solution pour s’en prémunir, sans pour autant s’asperger ! Une amie homéopathe, le Dr De Lacoste, m’a fait part d’une expérience peu commune qu’elle a réalisée.

Voici son récit:

L’arrivée des moustiques

l'homéopathie et ses remèdes étranges et efficaces

l’homéopathie et ses remèdes étranges et efficaces

Après un printemps bien humide, l’été arrive avec l’apparition en masse de moustiques bien agressifs.
En mon for intérieur, je regrettais le temps où nous pouvions acheter à la pharmacie la plus proche des granules de Culex dans toutes les dilutions imaginables, granules dont la consommation régulière permettait d’être beaucoup moins piqué, et de réagir moins fort aux piqûres.

Hélas, principe de précaution, le-dit moustique dilué et dynamisé était devenu susceptible d’être plus dangereux que son homologue bien vivant, donc plus de Culex 5ch en vente.
Je me suis alors demandé comment faisaient les médecins avant l’apparition des laboratoires pharmaceutiques. Il n’est pas difficile de trouver les techniques dans de vieux livres d’homéopathie. J’ai donc essayé et testé.

L’homéopathie… familiale

J’ai fait une teinture-mère de moustiques, j’ai fait des dilutions korsakoviennes de cette teinture-mère, et à partir de la 50ème dilution (50K), j’ai proposé à la famille de tester à raison d’une cuiller à café par jour.

Voici les premiers résultats:
La famille est composée de
G., 58 ans, qui se fait souvent piquer, a beaucoup de démangeaisons, et surtout des marques rouges qui durent des semaines.
L., 34 ans, véritable « attrape-moustiques», gonflement , démangeaisons et marques rouges.
C., 33 ans, qui se fait piquer souvent et se gratte beaucoup.
M., 10 ans, se fait piquer mais réagit peu.
A., 8 ans, peu piquée, refuse de tenter l’expérience, dégoûtée par le contenu du flacon.
S., 6 ans, se fait piquer, et surtout gonfle au point de ne pas pouvoir ouvrir un oeil 3 jours suivant une piqûre sur la paupière.
X., 2 ans, peau tendre pour les moustique, réagit peu.

Le 10 juillet, nous avons pris une cuiller à café de Culex 50K. Le soir même, nous passions la soirée au jardin avec enfants et petits-enfants. Les moustiques étaient au rendez-vous.

Résultats

Première constatation: L. nous fait remarquer que ce soir là, les moustiques passent à côté de lui sans s’arrêter. Pas une seule piqûre pour lui ce soir là.

G. se fait piquer mais la réaction aux piqûres est infime, et même les piqûres des jours précédents s’estompent et démangent beaucoup moins.

Pour les 5 autres: piqûres et prurit sont strictement identiques aux jours précédents.

Du 13 au 17 juillet, quelques jours en camping en bord de Loire. Dès la fin du jour, les moustiques arrivent en escadrons, approchant chaque centimètre carré de peau découverte. G. n’est pas piquée, S. se fait piquer, mais pas de gonflement, quelques démangeaisons. X. n’est pas piqué. L., C. et M. sont absent.
Je retrouve là les effets que je connaissais il y a 30 ans.

Pourquoi ne pas essayer à votre tour?

Je vous propose la formule que j’ai utilisée:

Matériel requis: de l’alcool à 90° non modifié, des moustiques vivants pour fabriquer la teinture-mère, de l’eau de source pour faire les dilutions, un flacon.

L’alcool à 90° non modifié se trouve en pharmacie. Il est possible que le pharmacien soit un peu réticent, surtout s’il ne vous connait pas. Il peut penser que vous êtes alcoolique, ou que vous fabriquez vous-même vos liqueurs de cerise ou d’orange avec son alcool. Allez donc de préférence chez votre pharmacien habituel et demandez une petite quantité (25 ml sont très largement suffisants). Si vraiment il n’est pas d’accord, demandez une prescription à votre médecin traitant (homéopathe de préférence!).

En lui expliquant la chose, vous l’amuserez peut-être…

LE moustique

LE moustique

Pour les moustiques, ma technique est très simple: lorsque vous en voyez un se poser sur une surface plane, vous posez dessus un verre que vous glissez ensuite sur une feuille de papier. Vous débouchez le flacon d’alcool sur lequel vous posez le verre et sa feuille de papier, puis vous enlevez délicatement la feuille.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu...  Mon défi pour cette année - 52 fiches solution-phyto

Vous verrez très vite le moustique enivré par les vapeurs d’alcool tomber dans le flacon. Vous n’avez plus qu’à reboucher et attendre le moustique suivant. Une dizaine de moustiques sont suffisants.
Vous les laissez macérer une dizaine de jours et votre teinture-mère est prête pour effectuer vos dilutions.

L’eau: doit être de source, et non pas minérale. Prise dans la source la plus proche si vous avez la chance d’en avoir une à proximité, sinon en bouteille. Une bouteille de verre serait vraiment le fin du fin, mais c’est très difficile à trouver, donc, faites au mieux.

Comment faire les dilutions

Je vous propose de faire des dilutions korsakoviennes qui ont le mérite d’être beaucoup plus faciles à faire que les hahnemaniennes.

Inconvénient, ça peut être très long et fastidieux si on veut arriver à des 10000K, mais dans le cas de Culex, ce n’est pas nécessaire.

Je ne vous donne aucune quantité. C’est à vous de voir si vous faites l’expérience seul, en famille, en tribu ou pour le quartier tout entier.

Vous prélevez une partie de l’alcool, en laissant les moustiques dans le flacon, et vous le versez dans un second flacon hermétique. Vous rajoutez la même quantité d’eau (première dilution), et vous secouez très fort (première dynamisation). Vous jetez le contenu du flacon dans l’évier, vous remettez de l’eau, vous secouez très fort et vous avez la deuxième dilution korsakovienne. Puis une troisième fois, une quatrième fois et ainsi de suite.

Vous ne remettez jamais de teinture-mère que vous garderez pour les copains ou pour les autres années.homeopathy-1409033_960_720
De manière aléatoire, j’ai décidé que la 50ème dilution commençait à être intéressante, et j’ai donc fait prendre une cuiller à café du liquide à toute la famille.

Depuis, chaque jour, je refais une ou plusieurs dilutions et chacun prend sa cuiller à café quotidienne de la dilution en cours. L’idée est de faire ça tout l’été, sachant que plus on monte les dilutions, plus on peut espacer les prises.On pourrait même dire à L. de ne plus rien prendre jusqu’à la prochaine piqûre.

A votre tour ?

Si vous passiez à l’action ? Faites-moi part de vos constatations.

J’ai l’intention, dans la même idée de faire des granules de Pediculus capiti (poux), Vespa Crabo (frelon), si j’arrive à en attraper un, et Oxyurus, remèdes dont j’avais pu tester la remarquable efficacité dans un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… Je le raconterai à ceux que ça intéresse.

Découvrez une autre expérience homéopathique amusante et instructive sur cet article.

A vos flacons!

Si cet article vous a plu, aimez, commentez, partagez, diffusez!

Prenez-soin de vous,

Loïc

Alternaria, la première école d'homéoptahie et de médecine chinoise indépendante

Alternaria, la première école d’homéoptahie et de médecine chinoise indépendante

Vous êtes praticien ou professionnel de santé, l’homéopathie vous intéresse.Vous pouvez nous retrouver sur Alternaria, la première école d’homéoptahie et de médecine chinoise indépendante.

Vous avez l’envie de vous soigner naturellement ? La médecine naturelle vous a toujours attiré mais vous manquez de connaissance ? Vous souhaitez vous émanciper des médicaments ?
Partez à la découverte de votre pouvoir pour vous maintenir en bonne santé vous et vos proches, avec des méthodes simples sans produit chimique.
Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé pour faire attention à soi !
Si vous êtes ici, vous voudrez sans doute obtenir les fiches solution-phyto ainsi que les dossiers que je vous ai préparé pour faire de vous des créateurs de santé. Abonnez-vous à Se soigner autrement pour le prix d’un magazine ! : cliquez ici et rejoignez le programme Graine de Soin 🙂

3 réflexions sur “La solution contre les piqûres de moustiques”

  1. Prête à tout pour éviter escadrilles agressives qui me dévorent dès que je sors dans mon jardin Si je pouvais arrêter de gonfler, gratter comme une démente et passer pour hystérique aux yeux que les insectes évitent ce serait la panacée! si je puis dire Merci infiniment au docteur G De Lacoste et à Loïc
    Andrée Covas

  2. Article très intéressant, mais je me permets de vous transmettre ce qu’un Docteur homéopathe m’avait donné comme traitement préventif (il y a plus de 20 ans) contre les piqûres d’aoûtats et de moustiques: prendre 3 granules de Ledum Paluste 9ch matin et soir et si une de ces petites bêtes piquait malgré tout, je prenais plusieurs fois Apis mellifica une journée ou deux , et tout rentrait dans l’ordre.
    Je pense en avoir déjà discuter avec Dr G De Lacoste ..
    Merci à vous
    Nadine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.