Les bases de la permathérapie : les Principes

Les principes de la permathérapie guident notre posture, notre capacité à prendre des décisions. ils se séparent en 3 catégories.

Les premiers concernent les fondements, les concepts de base. Les seconds sont en lien avec la philosophie de la permathérapie. Et enfin les derniers concernent le design des soins.

Ces principes s’inspirent très largement de la permaculture et des travaux de Bill Molisson et de David Holmgren, brillamment synthétisés par Benjamin de Permaculture Design.

Les principes de la permathérapie
Les principes de la permathérapie

Les principes fondamentaux de la permathérapie

#1 Observer et interagir 

L’observation est un principe tellement fondamental qu’il pourrait presque faire partie des éthiques de la permathérapie (si vous ne savez pas ce que sont les éthiques, c’est par ici).

Cette observation est un temps mais aussi une posture. C’est un temps que l’on prend pour être attentif. C’est aussi une posture car même dans l’action, nous devons être en observation.

Être à la fois acteur et observateur est l’attitude que vise à chaque instant le permathérapeute ou celui qui cherche à appliquer les principes de la permathérapie dans sa vie.

#2 Apporter des solutions utiles 

Il existe un fossé entre les effets d’un traitement et les résultats obtenus. Si ces résultats n’apportent pas un vrai plus, s’il ne sont pas utiles, alors le traitement est seulement théorique et n’a pas d’intérêt.

#3 Utiliser et valoriser les ressources

Chaque être humain, enfant ou adulte, est plein de ressources. Nous ne sommes pas des éponges qu’il faut remplir !

Nous avons notre histoire, faite de notre expérience, nos connaissances, nos vécus,… Ce sont autant de ressources sur lesquelles s’appuyer pour pouvoir retrouver la santé.

#4 Ne pas produire de déchets

Les déchet correspondent à ce que nous produisons et qui ne peut pas être utilisé par un autre organisme.

Nous produisons en permanence des détritus à partir de ce que nous consommons ou appliquons sur nous. Veillons à ce que ces détritus ne deviennent pas des déchets.

Ne pas produire de déchets à l'image du compostage
Ne pas produire de déchets à l’image du compostage

C’est un des grands problèmes des perturbateurs endocriniens qui, une fois qu’ils ont perturbé notre système, se retrouvent évacués dans les eaux usées où ils gardent leurs effets.

#5 Privilégier les actions intensives et le solutions lentes

Face à un symptôme, nous avons tendance à agir de manière intensive afin qu’il ne se développe pas. Cependant nos actions doivent aussi chercher une solution à long terme qui mettra peut-être du temps à se mettre en place.

Il est important de bien définir la notion d’urgence, qui relève d’une situation ou la vie de la personne est engagée. En dehors, il n’existe pas d’urgence, seulement des situations où nous sommes pressés.

#6 Utiliser et valoriser la diversité

Se focaliser sur un seul de type de solution possible, c’est oublier que dans la nature les solutions arrivent à différents niveaux, par différentes sources.

Les principes philosophiques de la permathérapie

#7 Intégrer les médecines plutôt que les séparer 

Chaque médecine va regarder notre corps et sa physiologie avec ses propres références, ses propres centres d’intérêts. Aucune médecine n’apporte une réponse absolue sur notre fonctionnement.

En profitant de chacune d’elles, qu’elle soit conventionnelle, chinoise, ayurvédique, tibétaine, marocaine, etc., nous élargissons notre regard et nos possibilités d’action.

Chaque médecine a ses forces dont nous pouvons tirer parti
Chaque médecine a ses forces dont nous pouvons tirer parti

#8 Le problème porte la solution

Une douleur, un traumatisme, une maladie sont des expressions d’un déséquilibre du corps, d’une dysharmonie entre le corps et son environnement (interne ou externe).

Si nous trouvons quelle est cette dysharmonie, alors nous pouvons la réorienter pour rétablir la situation.

#9 Accepter nos limites, nos feedbacks

La Nature est notre plus grand maître. Confronté à nos limites, nous devons les accepter et considérer la situation qui se présente comme un retour pédagogique. Il nous permettra de mieux nous connaître et éviter par la suite de nous retrouver dans la même situation.

#10 Tout se soigne  

Soigner c’est avant tout prendre soin. Toutes les situations, toutes les personnes peuvent recevoir si l’intention est là, un soin.

A nous de définir ce que nous souhaitons pour ce soin. Même si nous savons que la situation ne pourra pas évoluer, nous pouvons chercher à apporter un confort même temporaire.

#11 Travailler avec notre nature plutôt que contre elle

Nous avons tous un Terrain particulier avec ses faiblesses et ses forces. En s’appuyant sur nos forces naturelles, nous les renforçons et allons dans le sens de la croissance.

#12 Faire des petites actions pour de grands changements

Changer sa vie, changer ses habitudes est très perturbant et demande beaucoup d’énergie.

Favoriser les petites actions est moins énergivore et produit pas à pas des effets qui s’accumulent et transforment en profondeur.

Une petite action peut avoir de grandes conséquences
Une petite action peut avoir de grandes conséquences

Les principes du design en permathérapie

#13 Partir de l’ensemble pour aller vers le détail

Avoir une vue d’ensemble nous permet de mieux comprendre les imbrications entre chaque dimension de la personne.

En prenant du recul, nous pouvons analyser avec beaucoup plus de pertinence ce qui est vécu à ce moment.

Quand un personne chute et se casse le poignet, nous pouvons aller au-delà de la fracture et essayer dans un premier temps de comprendre pourquoi la personne est tombée et pourquoi c’est cette zone là qui a lâché.

#14 Un traitement remplit plusieurs fonctions

Que nous utilisions des plantes, une thérapie manuelle ou encore des outils d’ordre psychologique, le traitement vise toujours à agir sur plusieurs points à la fois.

Un traitement qui n’agit que sur une seule dimension n’est pas, par nature, adapté à la personne et correspond à une technique générique. Une réponse standard.

Une huile essentielle contre une infection peut également servir à stimuler le système immunitaire et en même temps diminuer une inflammation.

#15 Intervenir au bon moment

Nous réagissons différemment selon le moment de la journée ou la saison. Il en est de même avec notre physiologie.

Nous pouvons trouver le meilleur moment pour agir et ainsi concentrer les forces d’actions dans la même direction.

Certains traitement réagissent mieux en fin de journée. Alors pourquoi les prendre le matin ?

#16 Utiliser les différentes interfaces

Nous pouvons agir sur une même dimension à partir de différentes interfaces. Le corps, le langage, la suggestion, l’imagination, etc. sont autant d’interfaces avec lesquelles nous pouvons agir pour nous harmoniser.

Si un problème s’exprime dans une dimension particulière, vous pouvez très bien utiliser une autre interface pour l’appréhender.

#17 Commencez avec ce que vous savez

Contrairement au discours commun, les savoirs traditionnels pour se soigner se transmettent toujours. Il n’ a d’ailleurs jamais été aussi facile d’y accéder.

Ce qui diminue, c’est l’utilisation de ce même savoir.

Vous savez que telle plante et désinfectante ? Alors pourquoi encore utiliser un désinfectant de synthèse ?

#18 Commencez simple

Le progrès est souvent vu comme une nouvelle solution plus complète et plus complexe que la précédente.

Quand il s’agit de soin, et à fortiori en permathérapie, la complexité ne doit être utilisée que quand nous avons déjà essayé ou évacué celles qui étaient simples.

On privilégie dans un premier temps une huile essentielle à une synergie.

Ces principes peuvent s’appliquer aussi bien quand on souhaite prendre soin de soi que par des professionnels de la santé qui cherchent à donner a leur pratique un aspect plus global et résilient.

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.
Fermer le menu

Téléchargez tout de suite Les 10 remèdes naturels indispensables au quotidien