Demander et donner un soin en étant attentif à l’humain

Cet article est lu en 4 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Comment prendre soin de soi et des autres ? Que ce soit dans des situations de conflits, de mal-être, de stress ou d’impuissance face à des situations décourageantes, la question nous revient presque quotidiennement. Prendre soin de soi ne veut pas dire être tourné uniquement vers sa personne. Au contraire, nos besoins en tant qu’humain sont multiples et parfois, pour aller mieux, nous devons prendre aussi soin des autres. C’est le sens double de ce deuxième principe de la permathérapie : être attentif à l’humain.

Apprendre à prendre soin de soi en étant attentif à l’humain
Demander et donner un soin en étant attentif à l’humain

Apprendre à prendre soin de soi relève de notre responsabilité

Notre propre vie relève de notre responsabilité. C’est une évidence, mais ce n’est pas toujours facile de l’entendre et de l’accepter. En particulier dans des moments de stress importants ou lorsque l’on fait face à de grandes difficultés. 

Observer ses besoins avec compassion

Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? Pourquoi cela n’arrive qu’à moi ? Vous vous êtes sûrement déjà posé ces questions lors de moments particulièrement difficiles. Instinctivement, nous nous plaçons en victime face à nos soucis. Nous cherchons une cause extérieure à nos problèmes de santé ou psychiques. Nous voulons des responsables, des personnes à incriminer. Pourtant, il serait plus profitable de se pencher sur notre part de responsabilité pour véritablement apprendre à prendre soin de soi. 

Cela passe par une acceptation pleine et entière de nos choix, sans tomber dans la culpabilité. Le but n’est pas de vous juger et de vous condamner, mais de vous comprendre et de vous accepter. Faites le point sur les actions qui vous ont mené à votre état actuel. 

Vous vous sentez seul ? Peut-être n’avez-vous pas pris le temps de prendre des nouvelles de vos amis ou de votre famille depuis plusieurs semaines. Peut-être n’avez-vous pas réussi à leur faire comprendre que vous aviez besoin d’être entouré en ce moment.

Vous vous sentez sans cesse juger par votre famille ? Peut-être essayez-vous sans cesse de deviner et d’anticiper leurs besoins, sans pour autant leur demander clairement ce qu’ils attendent de vous.

Ainsi, vous ne serez plus dans une posture de frustration, mais d’acceptation. Exprimer clairement vos besoins, face à vous-même et recevez-les avec compassion. 

Trouver de nouvelles opportunités même dans les moments difficiles

Lorsque l’on est épuisé, dans un état maladif ou lors d’une phase de vie particulièrement douloureuse, il est encore plus difficile d’assumer sa part de responsabilité et d’y trouver du positif. Pourtant, chaque mur face à soi, chaque éboulement qui nous tombe dessus, nous ouvre de nouvelles voies. Violemment, ils nous forcent à emprunter des détours ou des chemins de vie que nous n’aurions jamais imaginés possibles.

Se pencher sur les opportunités, cela ne veut pas dire fermer les yeux sur les contraintes, mais tout en ayant conscience des obstacles, voir les nouveaux chemins qu’ils permettent. Le confinement vous empêche de profiter du grand air ? D’avoir des instants de solitude et de tranquillité loin du tumulte de vos enfants ? Ce sont des réalités, il ne faut pas les nier. Mais voyez plutôt ce que cette nouvelle configuration vous offre comme possibilité inédite. Accompagner au jour le jour votre enfant dans ses découvertes, prendre le temps de construire une relation profonde, partager ses émotions, développer des moments de complicités autour d’activités d’intérieur…

Être à l’écoute de l’humain, c’est d’abord commencer par soi pour pouvoir ensuite élargir cette attention à notre famille, nos amis, aux Hommes le plus largement possible et plus loin, à la Terre. Cela suppose de se placer dans une position d’accueil et d’écoute, en particulier de ses émotions, de ses ressentis et aussi de ses comportements.

S'accueillir soi pour accueillir l'Autre
S’accueillir soi pour accueillir l’Autre

Être attentif à soi en tant qu’être humain

En tant qu’humain, nous faisons partie de la nature. Celle-ci nous a dotés de caractéristiques propres à notre espèce pour nous garantir santé et résilience. Même si nous ne sommes plus à l’état de chasseur-cueilleur, nous portons encore en nous ces facultés et fonctionnement naturels. Ils sont d’ailleurs bien souvent à l’origine de nos besoins physiques, émotionnels, relationnels…

Dans nos quotidiens modernes, nous avons tendance à oublier, ou du moins à laisser de côté, nos caractéristiques d’espèce. Par exemple, nos yeux, formidables outils de prédation et de protection dans la nature, se retrouvent souvent malmenés par les écrans et la sur sollicitation de notre vision de près. 

En effet, l’Homme a la faculté de voir loin, très loin. D’après une étude menée en 1941 par Selig Hecht, nous voyons plus loin que l’horizon. En effet, ils ont prouvé que nous pourrions distinguer la lueur d’une bougie à plus de 48 kilomètres, si la Terre était plate. Pourtant, dans notre quotidien, nous utilisons cela et nous concentrons surtout sur la vision de près, que ce soit pour la lecture, le travail sur ordinateur, et même la détente devant la télévision. Il est d’ailleurs souvent recommandé aux personnes qui travaillent sur ordinateur de faire de fréquentes pauses pour poser son regard sur l’horizon, en général toutes les 30 minutes. 

Plus facile à dire qu’à faire ! Pourtant, c’est l’un des nombreux exemples qui montrent bien que, lorsque nous contrarions nos aptitudes naturelles, physiques ou physiologiques, nous allons au-devant de souci de santé. Dans l’exemple évoqué, cela va de la fatigue oculaire à de terribles migraines.

Pour prendre soin de vous, prenez donc le temps de faire le point sur vous avec honnêteté et bienveillance, en assumant votre part de responsabilité. Pour vous rapprocher d’un état de mieux-être, concentrez-vous sur les besoins induits par notre nature d’être humain.

Apprendre à prendre soin de soi en étant attentif à l’humain

Source : https://www.livescience.com/33895-human-eye.html

La publication a un commentaire

  1. Carole

    Tellement vrai ce que tu as écrit là.
    Prendre soin est précieux et se travaille en premier lieu effectivement en commençant par soi pour ne pas projeter sur les autres nos problématiques…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.