Se mettre en mouvement pour apprendre

Cet article est lu en 2 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Mettons-nous en mouvement pour apprendre. Bien dans son corps pour être bien dans sa tête, et mieux apprendre !

Je vous propose un petit rituel de quelques minutes pour vous mettre dans les meilleures conditions possibles pour apprendre. Se sentir bien dans dans son corps permet de se sentir mieux dans sa tête et ainsi de faciliter la mémorisation.

Quelques instants rien que pour soi

concentration
Rentrer en soi pour s’ouvrir

Inspiré des approches du Sensible, de la brain gym et de la réflexologie, le rituel se déroule en 4 temps.

introspection

Il s’agit de s’asseoir confortablement, les mains posées sur les cuisses et de prendre quelques instant pour bien sentir ses appuis au sol, sur la chaise puis sur le dossier. Les épaules détendues, je prends le temps de profiter du calme.

Automassage

Je me frotte les mains puis je me masse le visage : en partant du haut du front, je descends sur l’ovale du visage 5 fois. les doigts en griffes je passe sur mon cuir chevelu d’avant en arrière 5 fois.  Les doigts en V, je masse devant et derrière mes oreilles. Je me frotte la nuque. Puis je me masse la gorge. Debout, je pose une main juste en dessous de mon nombril et, avec le pouce et l’index de l’autre main, je masse les creux situés juste en dessous des clavicules, de part et d’autre du sternum.

Mouvements

Debout, je réalise une dizaine de mouvements croisés, main droite venant toucher le genou gauche et inversement, puis main droite venant toucher le pied gauche par derrière et inversement. Je dessine des grands 8 allongés (∞) avec le bras droit tendu en suivant des yeux mes doigts tendus, puis même chose avec le bras gauche.

Introspection debout

Pour finir, je prends quelques instants les pieds bien posés au sol. Je peux me visualiser des racines s’enfonçant dans la terre à partir de mes pieds ou tout simplement sentir mes appuis.

A vous de jouer

Cet exemple de rituel peut être adapté et complété. Au delà des notions de points d’acupuncture ou de connexion entre les cerveaux droits et gauches qui sont travaillés dans ces exercices, il s’agit avant tout de se mettre dans un état d’attention ouverte.

La concentration focalise et, en réduisant notre champ attentionnel, limite notre perception de ce qui se déroule lors de l’apprentissage.

Les intelligences sont diverses et chacun utilise à sa manière différentes modalités d’intelligence et de mémorisation. Nous connaissons plus ou moins tous la mémoire visuelle et auditive. Il existe également la mémoire perceptive, proprioceptive, situationnelle, etc. Chacune d’elles va chercher un sens sur lequel elle va s’appuyer pur retenir, on parle alors d’évocation.

Lors d’un apprentissage, essayons d’ouvrir notre champ attentionnel pour nous permettre d’utiliser la totalité de notre potentiel d’apprentissage.

Nos réflexes archaïques (ceux innés) sont quelques fois à l’origine de nos difficultés d’apprentissage. Nadine nous en dit un peu plus dans cet interview.

Et vous que faites-vous lorsque vous souhaitez apprendre ou mémoriser quelque chose? Donnez-moi vos trucs qui facilitent votre mémorisation!

Prenez soin de vous,
Loïc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.