Une aide précieuse pour lâcher-prise

Cet article est lu en 2 minute

Lâcher-prise est un terme à la mode. On le lit à toute les astuces : “il suffit de lâcher-prise“…???

Si vous n’êtes pas un adepte de la méditation zen et ne voulez pas rester sur les genoux pendant plus de 2 heures sans bouger, si vous n’êtes pas un ermite perché en haut de sa montagne, si vous n’avez pas un cœur de pierre insensible à ce qui se passe autour de lui, il est possible que ce soit beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Et pourtant, lâcher-prise est finalement la solution la plus adaptée lors d’une situation de stress. Ces situations ont tendance à nous mettre des œillères. Incapable d’avoir un raisonnement pertinent, nous nous enfermons dans de vieux schémas de réponse, bien souvent obsolète et surtout inadapté…

A la bonne heure !…

Un point pour lâcher-prise

Il existe en médecine chinoise, un point d’acupuncture qui correspond parfaitement à ce type de problématique. Ce point se trouve sur la main, c’est le point 4GI.

point 4GI, le point du lâcher-prise
point 4GI, le point du lâcher-prise

Le point 4 du méridien du Gros Intestin, 4 GI (He Gu, en chinois) se situe à l’extrémité du 2ème rayon, soit le long du métacarpe de l’index, à sa base. Il vous suffit de glisser votre doigt le long de l’index vers la racine du doigt. Lorsque vous trouvez un butée, vous êtes arrivé !

Il vous reste à masser ce point (dans le sens des aiguilles d’une montre) une trentaine de seconde à droite puis à gauche.

En massant le point 4 GI vous pouvez ressentir un picotement un peu électrique. Ce picotement peu se diffuser autour du point.

Un solution encore plus puissante

Une autre solution encore plus puissante est d’utiliser un moxa pour stimuler ce point.

Un moxa est traditionnellement un bâton d’armoise, roulé en cigare. Un bâton d’encens peut tout à fait faire l’affaire. Voire même, une cigarette

Vous approchez le moxa d’un à deux centimètre du point. Lorsque vous sentez la chaleur, vous l’éloignez et massez le point. Le tout 7 fois de suite.

Dans le commerce, il existe de très nombreux type de moxas, aux qualités très variées. L’idéal est d’utiliser des moxas traditionnels en armoise. Vous trouverez des moxas de bonne qualité ici

Si la fumée vous incommode, il est toujours possible de se tourner vers ceux-ci qui ne produisent pas de fumée (personnellement je n’aime pas du tout son odeur!)

Attention :
Cette pratique est indiquée seulement chez les adultes et déconseillée chez les femmes enceintes ou ayant accouché récemment.

guide pratique de moxas chinois de Yves Réquéna
guide pratique de moxas chinois de Yves Réquéna

Si cette pratique vous interpelle et souhaitez en savoir plus, je vous conseille vivement ce livre d’Yves Réquena, simple et bien écrit, il présente de de nombreuses solutions à des petits maux du quotidiens.

Prenez soin de vous,

Loïc

Cet article a 4 commentaires

  1. Marie Jacques

    Bonjour Loïc
    Je ne te suivrai pas pour acheter des produits sur Amazon ! Je les boycotte depuis longtemps car je pense que tu n’es pas sans savoir qu’il font partie de ces groupes qui ne paient pas leurs impôts en France. .. bises

    1. florence hendel

      Merci beaucoup pour cette découverte des moxas !

      Je me demande s’il est possible de réutiliser un moxa plusieurs fois (en l’éteignant mais comment ?) ou s’il ne sert qu’une fois ?
      Je trouve sur ce site http://www.jingweishop.com/fr/85-armoise, des mini moxas qui se collent sur le point à travailler -mais dans ce cas je suppose que la chaleur est diffusée en une fois et que le massage se fait après la combustion ?

      Merci encore pour ce partage 🙂

      1. Loïc PLISSON

        Lorsqu’on va utiliser un moxa, en bâton, dès que la stimulation sera fini, il peut être éteint, en l’enroulant dans un papier d’aluminium, par exemple, pour l’étouffer. Un moxa peut, dans ce cas, être utilisé de nombreuses fois.

        Les moxas adhésifs ne sont pas adaptés pour travailler ce point avec cet objectif.

    2. Loïc PLISSON

      Je comprends ta réaction. Je ne connais pas aujourd’hui de prestataires me proposant une même qualité de service et qui soient irréprochables.
      Si tu connais une adresse, je suis preneur.
      Bien à toi, bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.