5 conseils pour stopper les montées de lait naturellement et sans douleur

Cet article est lu en 5 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Allaiter, c’est créer une relation précieuse avec son bébé. Pourtant, il y arrive forcément un moment où il est temps de mettre fin à cet échange. Désintérêt progressif de votre nourrisson, contraintes extérieures, envie de gagner en autonomie… Toutes les raisons sont bonnes pour stopper l’allaitement, sans culpabilité. Comment cesser de donner le sein naturellement ? Comment arrêter les montées de lait sans souffrir ? Découvrez nos 5 conseils issus de la Permathérapie.

Comment cesser d’allaiter naturellement ? Comment arrêter les montées de lait sans souffrir ? Découvrez nos 5 conseils de Permathérapie.

L’allaitement, comment ça marche ?

Prolactine et montée de lait

L’allaitement est un processus naturel, ne demandant aucune préparation. Au cours de la grossesse, le corps va, de lui-même, endurcir les mamelons et démarrer la production d’élixir nutritif. 

La montée de lait est le processus physiologique permettant à la mère de nourrir son enfant. Ce phénomène se déclenche environ 3 jours après la naissance. L’expulsion du placenta entraine la chute des hormones œstrogènes et progestérones. La prolactine est alors libérée, démarrant la fabrication du lait maternel. 

La succion fréquente du bébé va entretenir cette production, jusqu’au sevrage. Durant cette période, il existe des restrictions sur l’utilisation de certains remèdes et médicaments, homéopathie et allaitement peuvent être compatibles.

Le sevrage du bébé

Le sevrage désigne le processus durant lequel la mère cesse de donner le sein à son bébé. Progressivement, vous allez lui proposer d’autres aliments et espacer les allaitements… Jusqu’à arrêter complètement de le nourrir de lait maternel. 

  • Dans le sevrage naturel, le nourrisson s’intéresse lui-même aux autres aliments. La transition se fait alors simplement, sans intervention supplémentaire. 
  • Dans le sevrage planifié, c’est la mère qui décide d’arrêter peu à peu l’allaitement. 

Lors du sevrage, les montées de lait peuvent se poursuivre. Puisque le bébé demande moins d’élixir maternel, les seins gonflent et deviennent souvent douloureux. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour faciliter cette transition !

5 conseils pour arrêter les montées de lait naturellement

1. Expliquer le sevrage à son enfant

L’allaitement est une relation. Le sevrage peut donc être vu comme une évolution de cette relation. Utilisez le lien maternel pour fluidifier le processus. 

Si la mère souhaite arrêter l’allaitement et pas le bébé, ou l’inverse, la communication sera indispensable. Avant de tenter toute astuce naturelle : parlez-vous !

À n’importe quel âge, l’enfant est capable de communiquer. Un bébé percevra votre tonus, votre intention plutôt que le sens littéral de vos propos… Mais il est bel et bien en mesure de comprendre. 

Prenez donc un moment, ou plusieurs si nécessaire, pour expliquer à votre nourrisson. Pourquoi vous souhaitez arrêter, comment se déroulera le processus, l’amour que vous lui portez malgré tout, etc. Mettez-vous à l’écoute de ses ressentis également. Vous verrez : votre bout de chou saura se montrer compréhensif. 

La période peut-être difficile et riche en émotion. Après tout, c’est une modification importante de la relation entre la mère et l’enfant. Veillez donc à conserver le lien entre vous et communiquer régulièrement. 

2. Arrêter la tétée progressivement

On ne le dira jamais assez : l’allaitement est une relation. La production de lait s’adapte à la demande, si j’ose dire.

  • Plus le bébé tète, plus la mère fabrique d’élixir maternel. 
  • Au contraire, lorsque le bébé trouve d’autres sources nutritives et s’éloigne du sein, la production réduit progressivement. 

Bref : la poitrine fabrique le liquide nutritif en fonction des besoins et de l’appétit de l’enfant. C’est important à réaliser lorsque l’on souhaite arrêter les montées de lait. 

  • En donnant d’autres aliments à bébé, ce dernier demandera moins le sein… La production de lait diminuera donc logiquement. 
  • Les montées de lait cessent naturellement lorsqu’on arrête de stimuler la poitrine et donner le sein. Quelques jours suffisent, parfois même 48 h.

Ainsi, pour stopper l’allaitement sans douleur, arrêtez progressivement de donner le sein. Proposez d’autres aliments à votre enfant, adaptés à son âge. C’est tout ! Pas besoin de traitement ou de médicament « anti-lactation ». 

3. Prendre soin de soi et de son sommeil

Avez-vous déjà entendu parler d’épuisement maternel

Même lorsque l’accouchement s’est bien déroulé, le corps (en particulier le bassin) peut garder certaines tensions. Ces dernières créeront de la fatigue au quotidien.

Ainsi, la grossesse et la naissance ont un réel impact sur l’énergie de la mère. Son tonus et sa vitalité peuvent être fortement affectés ! Par ailleurs, on peut avoir du mal à accepter son ventre et les changements brusques de son corps.

Dans les mois suivant l’accouchement, soyez donc bienveillantes avec vous-mêmes, mesdames. Demandez de l’aide à votre entourage pour pouvoir vous reposer, vous détendre et prendre soin de vous. Cela vous sera indispensable pour chérir votre enfant et votre relation. 

Pourquoi aborder l’épuisement maternel dans un article sur les montées de lait ? Tout simplement parce que votre fatigue impacte la relation avec votre bébé, donc l’allaitement

  • Écoutez vos besoins et ceux de votre nourrisson pour décider quand le sevrer. Faites-vous confiance. 
  • Surtout : ne culpabilisez pas ! La décision d’allaiter revient à chaque couple. Même une courte période suffit à apporter des bénéfices. Vous devez ou souhaitez arrêter ? Faites-le ! Se contraindre à donner le sein peut donner lieu à d’importantes réactions du corps, destinées à forcer l’arrêt.
  • Découvrez mon programme En forme après la grossesse si vous observez une fatigue excessive et pesante.

4. Adopter une alimentation anti-inflammatoire

L’accumulation de lait dans la poitrine, les premiers jours de sevrage, peut entrainer d’importantes douleurs. Dans ce cas, une alimentation anti-inflammatoire pourra vous soulager

  • Consommez des fruits et légumes de toutes les couleurs.
  • Évitez la viande rouge, préférez la volaille.
  • Intégrez des aliments riches en oméga-3 à vos assiettes : lin, chanvre, graines de chia, colza, etc.
  • Limitez le gluten.

Par ailleurs, certains aliments permettraient de réduire la production de lait : persil, menthe, oseille, chou, sauge, etc. Vous pouvez les consommer en infusion, 2 ou 3 fois par jour.

5. Éviter les fausses solutions de la médecine allopathique ou les conseils dangereux

Comprimés anti-inflammatoires, médicaments pour stopper la montée de lait, gélules pour bloquer la lactation… L’industrie pharmaceutique redouble d’imagination pour « soutenir » les couples souhaitant arrêter d’allaiter.

  • Des médicaments comme la bromocriptine (Parlodel®) et la dihydroergocryptine (Vasobral®), souvent prescrits, ont des effets indésirables confirmés
  • Les suppléments anti-inflammatoires, recommandés par de nombreux professionnels de santé, ne remplacent pas une alimentation variée et saine. 
  • Certains sites recommandent de limiter la consommation d’eau. C’est évidemment un très mauvais conseil, pouvant même s’avérer dangereux ! Au contraire, pensez à bien vous hydrater.

La période de sevrage est parfois difficile. Pour qu’elle se déroule au mieux, la base est de maintenir une relation précieuse avec votre bébé. Une hygiène de vie saine et une alimentation anti-inflammatoire pourront aider… Mais ne remplaceront jamais un échange de qualité avec le nourrisson. Les montées de lait s’arrêteront alors naturellement et sans douleur. Pensez également à prendre soin de vous, à vous reposer, à accepter votre ventre malgré ses changements récents. Cela vous rendra pleinement disponible pour chérir votre nourrisson !

Cet article a 4 commentaires

  1. Despax

    Très bon article ,très bons conseils
    Félicitations
    S.D sage femme

  2. Pauline

    Merci très bon article
    Moi qui souhaite arrêt l’allaitement sa m’a beaucoup aidée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.