Chromatographie en phase gazeuse, késako ?

Cet article est lu en 1 minute

Allons explorer un sujet un peu pointu qui est celui de l’analyse biochimique et en particulier des composants aromatiques. Je vous ai parlé à plusieurs reprises, ici ou , de chromatographie en phase gazeuse avec spectrométrie de masse.

Mais que désigne ces noms barbares ??

Il s’agit de 2 techniques qui sont couplées afin d’identifier et de quantifier le plus finement possible les composants, dans notre cas, aromatiques et non aromatiques d’une huile essentielle.

Pour faire une chromatographie en phase gazeuse, il faut ça !
Pour faire une chromatographie en phase gazeuse, il faut ça !

La chromatographie en phase gazeuse (CPG) est une technique physico-chimique permettant de séparer les molécules d’un mélange complexe. Comme son nom l’indique, elle s’applique aux composés gazeux, volatile ou susceptibles de l’être sans décomposition.

Son principe d’action est relativement simple. Les éléments gazeux ou volatils d’un échantillon sont placés et vaporisés à l’entrée d’une colonne  d’où ils sont emportés via un gaz porteur vers un phase stationnaire, substance solide ou liquide, pour qu’ils y soient séparés. Les différentes molécules du mélange vont se séparer et sortir de la colonne les unes après les autres. Plus un élément a d’affinité avec la phase stationnaire, plus il prendra de temps pour sortir de la colonne de chromatographie. Les éléments sont alors identifiés mais aussi quantifiés.

Chromatographie en phase gazeuse : A l'intérieur ça ressemble à ça !
Chromatographie en phase gazeuse : A l’intérieur ça ressemble à ça !

Lorsqu’on réalise CPG on lui adjoint souvent, et ce en particulier pour les huiles essentielles, une spectrométrie de masse.

La spectrométrie de masse est une technique physique d’analyse permettant d’identifier des molécules en mesurant leur masse et de caractériser leur structure chimique des molécules en les fragmentant.. Son principe réside dans la séparation en phase gazeuse de molécules chargées (ions) en fonction de leur rapport masse/charge. C’est une technique de  détection très sensible d’où la possibilité d’obtenir une quantification fiable sur un domaine large.

Elle est utilisée dans pratiquement tous les domaines scientifiques : physique, astrophysique, chimie en phase gazeuse, chimie organique, dosages, biologie, médecine…

Prenez soin de vous,

Loïc

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.