L’ostéoporose sans hormones

L’ostéoporose touche environ 30 % des femmes ménopausées en Europe. Les traitement conventionnels proposent de supplémenter en calcium, en vitamine D et en hormone (parathormone et équivalent des œstrogènes).

Mais l’ostéoporose est-elle une maladie ? Que penser du lait et de la fixation du calcium ? Démêlons ensemble le vrai du faux. Car oui, on peut traiter l’ostéoporose sans hormones. Je vous donne un traitement NATUREL pour aider vos os à se remettre d’aplomb !

Des os moins denses

L’ostéoporose est un symptôme, elle est une manifestation qui peut être attribué à une maladie. Elle correspond à une diminution de la densité osseuse.

Plus l'image est blanche, plus l'os est dense

Plus l’image est blanche, plus l’os est dense

Les os sont en permanence remaniés. Tandis que des cellules dissolvent une partie de l’os, d’autres cellules juste derrière le reconstruisent. Cela s’appelle le remodelage osseux. L’os est fait d’un mélange complexe de minéraux dont le calcium est le principal. La vitamine D a pour rôle de faciliter la fixation entre eux de ces minéraux.

L’ostéoporose correspond soit à une diminution de l’absorption et de la fixation des minéraux, soit à une diminution de production de la vitamine D, soit à un trouble hormonal.

La ménopause entre dans cette catégorie bien que ce ne soit pas un trouble hormonal mais une évolution normale dans la vie d’une femme. Les troubles thyroïdiens (hyperthyroïdie) en particulier sont concernés.

Un symptôme devenu maladie

La densité osseuse utilisée comme référence est celle d’une jeune femme de 30 ans. Ce choix, arbitraire et incohérent, amène à comparer la densité osseuse de 2 femmes aux profils hormonaux différents.

L’ostéoporose qui était jusqu’à peu, un risque de la ménopause est devenue une maladie. Nous sommes passés de mesure d’hygiène de vie pour prévenir ce risque à un traitement médical pour supprimer un symptôme.

Marche la meilleure des hygiène de vie

Marche la meilleure des hygiène de vie

La fausse coupable

La ménopause est souvent présentée comme la raison de l’ostéoporose. Il n’en est rien.

Ménopause et ostéoporose ne sont pas des maladies. La première est une étape de la vie des femmes, la seconde est un symptôme.

La ménopause induit, en général, une diminution de la densité osseuse, c’est normal (sans être pour autant systématique). On parle alors d’ostéopénie. Mais ce sont les facteurs aggravants qui sont à l’origine de l’ostéoporose.

L'os est vivant, ce n'est pas un amas de métaux inertes

L’os est vivant, ce n’est pas un amas de métaux inertes

Certaines études tendent à montrer que la densité osseuse ne serait pas un argument pertinent pour évaluer la solidité osseuse.  L’état tonique des tissus autour (les fascias) joueraient un rôle d’absorbeur de chocs, plus ou moins efficace.

Comme le démontre le Dr Jean-Pierre Poinsignon dans son ouvrage Ostéoporose : mythe ou réalité ?.

Prévenir avant de guérir

Il existe un certain nombre de comportements qui favorisent l’apparition d’ostéoporose.

Excepté dans les cas d’ostéoporose très jeune, le caractère génétique et donc héréditaire est à exclure. Ce n’est pas parce que votre mère avait une ostéoporose que vous devez en avoir une.

Si j’exclue les maladies hormonales, les facteurs aggravants principaux sont :

  • le tabac et l’alcool, l’arrêt du tabac et la diminution de la consommation d’alcool devant être faits plusieurs années avant le début de la ménopause.

    Même sans excès alcool et tabac, diminue le remodelage osseux

    Même sans excès alcool et tabac, diminue le remodelage osseux

  • le manque d’activité physique. Marcher est la meilleure des choses à faire. L’activité musculaire vient stimuler le remodelage osseux et donc favoriser la densité osseuse.
  • .le manque d’exposition au soleil. Il y a une nuance entre jouer à la crêpe sur une plage en pleine été et s’exposer au soleil ! Je précise que c’est la peau qui doit être exposée (visage, bras, jambes, etc.) au moins 1 heure par jour, en plusieurs fois, pas les vêtements !
  •  la consommation de corticoïdes. Ces molécules redoutablement efficaces qui ont pour objectif de diminuer l’inflammation, ont également pour conséquence à moyen terme la diminution du remodelage osseux. Elles doivent être réservées à soulager des crises, en traitement rare et ponctuel.

Des mesures simples peuvent être mises en place pour limiter le risque d’ostéoporose.

Et l’alimentation

L’alimentation joue en effet un rôle mais finalement moins important que ce qui est souvent annoncé. Une sous-alimentation risque en effet très fortement d’impacter la densité osseuse. Cependant dans nos pays, cette sous-alimentation est relativement rare.

Les légumes verts, les aromates et les champignons sont les meilleurs alliés de votre santé osseuse

Dans une alimentation équilibrée, l’apport en calcium est suffisant, car le calcium est présent dans de très nombreux aliments.

Le calcium le mieux absorbé est celui des végétaux. Les protéines animales associées au calcium, ont tendance à augmenter son élimination dans les urines. Cela rejoint l’idée qu’avec l’âge la consommation de viande devrait spontanément être diminuée.

Les eaux riches en calcium sont quant à elles inutiles pour apporter du calcium, la présence de sulfates le réduisant à peau de chagrin.

Et le lait dans tout ça ?

Le lait contient du calcium, c’est un fait. La présence de lactose favorise l’assimilation du calcium mais celle de protéines animales la diminue. Le bilan est donc très mitigé et l’absorption très limitée.

Le lait, l'ennemi de vos os ?

Le lait, l’ennemi de vos os ?

Le lait en tant que tel, celui qui sort des pis ou des mamelles d’un animal, pas celui transformé (stérilisé, UHT,etc.), ne peut pas être tenu pour seul responsable de l’ostéoporose. N’en déplaise aux professeurs médiatiques. De nombreux autres facteurs entrent en jeu, dont la qualité du microbiote (flore) intestinal.

S’il est vrai que les femmes des pays nordiques consomment beaucoup de lait et ont une densité osseuse plus faible que la moyenne, les populations africaines et asiatiques ne sont pas indemnes d’ostéoporose parce qu’ils ne boivent pas de lait. Ainsi les Peuls, les Massaïs et les Mongols boivent presque exclusivement du lait, leur densité osseuse est cependant dans les normes voire au dessus.

Il est intéressant de noter qu’on observe, en Mongolie, une augmentation très importante du taux d’ostéoporose en particulier chez les jeunes enfants qui ne sont plus élevés selon les principes traditionnels depuis la migration dans les villes.

Des plantes à la rescousse pour soulager l’ostéoporose sans hormones

La prévention sera d’autant plus efficace que votre terrain sera favorable.

Les personnes ayant une faible densité osseuse ont peu de chances de voir leur densité augmenter ou même stagner avec le temps.

Les plantes et en particuliers les élixirs de bourgeons peuvent être d’un bon secours.

le bourgeon de sapin aide à redonner de la structure

le bourgeon de sapin aide à redonner de la structure

En particulier le bourgeon de sapin (Abies Pectinanta), dans les cas plus importants, il peut être couplé au bourgeon de séquoia (Sequoiadendron Giganteum).

Le bourgeon de sapin sera pris le soir à raison de 6 à 8 gouttes par jour. Le séquoia a plus sa place le matin, à raison de 6 à 8 gouttes également.

La cure se fera sur 1 mois tous les 3 mois, sur 18 mois au moins. Le remodelage osseux est très lent. Il faut compter environ 18 mois pour que l’ensemble du squelette se renouvelle, d’où la longueur du traitement.

N’oubliez pas. En stimulant le remodelage osseux, en augmentant la production de vitamine D, en favorisant l’équilibrage hormonal, l’activité physique est la meilleure arme pour lutter contre l’ostéoporose

Prenez soin de vous,

Loïc

Vous avez l’envie de vous soigner naturellement ? La médecine naturelle vous a toujours attiré mais vous manquez de connaissance ? Vous souhaitez vous émanciper des médicaments ?
Partez à la découverte de votre pouvoir pour vous maintenir en bonne santé vous et vos proches, avec des méthodes simples sans produit chimique.
Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé pour faire attention à soi !
Si vous êtes ici, vous voudrez sans doute obtenir les fiches solution-phyto ainsi que les dossiers que je vous ai préparé pour faire de vous des créateurs de santé. Abonnez-vous à Se soigner autrement pour le prix d’un magazine ! : cliquez ici et rejoignez la communauté des Créateurs de Santé 🙂

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.