Le transport de bébé en écharpe : 10 avantages et 3 conseils incontournables

Cet article est lu en 5 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Le portage physiologique est une méthode de transport du bébé de plus en plus appréciée en France. De 0 à 3 ans environ, l’enfant est placé contre le porteur ou la porteuse à l’aide d’un tissu, d’un sling ou d’un équipement plus sophistiqué. Une multitude d’articles élogieux sur le transport physiologique fleurit sur internet… Mais attention aux conseils imprécis. Vous vous intéressez au portage de bébé en écharpe ? Vous souhaitez comprendre pourquoi et comment adopter cette habitude ? Découvrez 10 avantages de cette pratique et nos conseils incontournables, ressources scientifiques à l’appui !

Découvrez 10 avantages du portage physiologique et nos conseils incontournables pour l’adopter, ressources scientifiques à l’appui !

Pourquoi adopter le portage physiologique de bébé ? 10 avantages

Praticité, petit prix, santé du bébé… Le transport physiologique semble cocher toutes les cases ! Bien que les preuves scientifiques manquent encore, de nombreux avantages sont cités par les parents et professionnels de santé. 

Les avantages du transport en écharpe pour les parents 

Commençons par les avantages pour la maman, le papa ou toute autre personne portant bébé.

  1. Possibilité de vaquer à ses occupations, tout en ayant bébé tout près de soi. C’est peut-être l’opportunité de prendre aussi du temps pour soi.
  2. Calme de l’enfant, grâce à une sensation de confort et de sécurité. Bébé pleure moins, est moins agité : parfait pour une maternité épanouie ! 
  3. Pour la mère, la proximité avec le nourrisson favorise la lactation et permet d’allaiter facilement dès que la demande se fait sentir.
  4. Le tout avec une méthode peu chère et peu encombrante. Et oui : il vous suffit d’une bonne écharpe ! 

À noter : il est possible de porter son enfant même en cas de mal de dos ou pathologie particulière. J’ai eu l’occasion de rencontrer des parents portant leur enfant en écharpe, malgré des dysformations des membres et du dos (distilbène). Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter un professionnel pour adapter le portage et la posture.

Les avantages du portage physiologique pour le bébé 

Le transport en écharpe n’est pas bénéfique seulement pour les adultes, mais aussi pour votre enfant. 

  1. Proximité rassurante avec les parents. 
  2. Meilleure digestion, grâce à la position.
  3. Meilleur sommeil, grâce à l’apaisement et la proximité d’un porteur de confiance. 
  4. Posture respectueuse de sa physiologie (en particulier en cas de luxation congénitale de la hanche).
  5. Stimulation de l’apprentissage : l’enfant partage le quotidien de ses porteurs. Il observe, il écoute, il sent, il imite, etc.

Résultat : un gain de confiance et une accumulation d’informations facilitant son intégration sociale, l’acquisition du langage et son autonomisation. C’est accentué lorsque les parents s’impliquent activement dans cet apprentissage, proposant au bébé des jeux d’expression de soi par exemple.

L’avantage pour la relation mère-enfant ou père-enfant

10e avantage, et non des moindres, du portage physiologique : il prend soin de votre relation. 

En effet, cette méthode permet de créer et entretenir un lien de qualité entre le porteur et l’enfant. La proximité de longue durée offre une meilleure communication et compréhension mutuelle. Cela permet de répondre au mieux aux besoins du nourrisson… Et de ses parents. 

Comment pratiquer le transport en écharpe, sans danger pour son enfant ? 

Ça y est, vous voulez adopter le portage physiologique ? Voilà quelques conseils pour bien démarrer. 

Mais, avant tout : armez-vous d’un peu de patience. En effet, cette méthode de transport nécessite un temps d’apprentissage. Persévérez, bientôt vous nouerez correctement l’écharpe sans même y penser, assurant le confort de l’enfant et de la mère – ou tout autre porteur. 

Les fondements : maintenir la relation

Pour commencer, revenons aux fondements de cette méthode : la relation parent-enfant. Gardez cet objectif en tête lors de vos essais de postures et vos choix de matériel. N’hésitez pas à intégrer le portage en écharpe à votre quotidien, plusieurs heures par jour. 

Cette proximité sera précieuse pour nouer un lien de qualité avec votre bout de chou. Profitez-en pour partager régulièrement des regards, des caresses, des mots doux, etc. Apprenez à connaître votre bébé en le portant, tout comme il apprend à découvrir le monde. 

Souvenez-vous également que les nourrissons ont avant tout besoin de la chaleur d’un parent. Favorisez donc le contact peau à peau, dès que possible. De nombreuses informations se transmettent de la mère à l’enfant dans cette intimité. 

Le matériel pour transporter bébé

Concernant le matériel du portage physiologique, restez simple : une écharpe suffit. Dans la grande majorité des cas (pour ne pas dire toutes), les porte-bébés sont avant tout des objets commerciaux. 

Certains sont bien conçus. Pourquoi pas se les offrir si cela vous fait plaisir… Mais sans penser améliorer votre confort ou la posture de votre enfant. 

Attention aux slings, des écharpes avec un anneau pour faciliter la mise en place. Si ces équipements conviennent pour des transports courts, ils ne sont pas adaptés à un portage quotidien. En effet, leur asymétrie risque de créer un inconfort ou des douleurs pour le porteur. 

Choisissez donc une écharpe solide, avec un maillage serré pour assurer un bon maintien. Faites évoluer votre tissu avec l’âge, le poids et la taille de votre enfant. 

Avant chaque utilisation, vérifiez l’état de votre écharpe de portage. Une couture fragile ? Un tissage desserré ? Ne prenez aucun risque : il est temps d’en changer !

La position idéale pour son enfant

Un enfant a besoin de bouger ! Tous les systèmes où il n’y a plus de mouvement doivent donc questionner. L’écharpe est idéale, car elle maintient l’enfant, sans l’empêcher de remuer. 

Voilà quelques éléments pour vérifier que la posture respecte la physiologie et les besoins de bébé. 

  • Les voies respiratoires sont dégagées, évidemment. Le visage de votre bout de chou doit être visible.
  • Le dos est arrondi, les genoux plus hauts que les fesses. Pour cela, l’assise doit être suffisamment large. 
  • Les bras sont libres de bouger, l’enfant peut accéder à son visage et tourner la tête. 
  • Sa tête repose sur votre poitrine. Concernant la hauteur, vous devez pouvoir lui faire un baiser sans difficulté. 
  • La proximité entre vous et votre bébé doit permettre de passer une main maximum.

N’hésitez pas à suivre un atelier avec un professionnel pour apprendre à nouer correctement votre écharpe de portage. 

Enfin, laissez évoluer la position de l’enfant avec l’âge… Et ses demandes, éventuellement ! Attention cependant à ne pas orienter bébé dos à vous, pensant lui permettre de regarder devant. Cette position ne permet pas de maintenir le dos de votre enfant arrondi. Préférez le portage dorsal lorsque votre bout de chou sera prêt à découvrir le monde ! 

Vous savez maintenant tout sur le portage physiologique. Cette méthode, pleine d’avantages, mérite d’y accorder quelques heures d’apprentissage. La relation précieuse nouée avec votre enfant et le plaisir quotidien du transport en écharpe vaudront mille fois l’effort. Pour aller plus loin, découvrez les essentiels pour prendre soin de la santé des plus jeunes.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.