La trousse de secours naturelle pour les enfants (et les grands)

Cet article est lu en 4 minutes, le temps de prendre une petite tisane et une belle respiration ?

Que ce soit en forêt, à la montagne, au bord de la mer, en ville ou encore à la maison, les enfants ne manquent jamais une occasion de nous surprendre… Que l’on soit parent ou grand-parent, avoir à portée de main de quoi gérer les petits bobos quotidiens, permet d’éviter bien des drames ! Mais alors quoi mettre dans la trousse de première secours idéale (et faire en sorte qu’elle tienne dans un sac-à-dos) ?

La trousse de secours naturelle pour petits et grands
La trousse de secours naturelle pour petits et grands

Une trousse de secours naturelle et adaptée à tous

Mes 4 enfants sont les premiers à en avoir profité. Je l’ai complétée, ajustée au fur-et-à mesure des années grâce à eux. Elle évolue d’ailleurs encore. Elle ne nous quitte jamais quand nous sortons. La bien nommée trousse de secours !

Choisir le sac de votre trousse de secours naturelle
Choisir le sac de votre trousse de secours naturelle

Son contenu est à l’image de nos convictions, de notre façon de voir et de ce que nous sommes… respectueux de l’environnement, naturels et efficaces (et gentiment bordéliques). Elle permet de gérer 90 % (j’ai pas compté précisément… peut-être atteint-on les 99 % !) des problèmes quotidiens.

Une trousse de premiers soins, ça ne se créé pas à partir d’un article ! Ça se met en place en fonction de vos enfants. Ici je vous livre celle que j’ai élaborée avec Laetitia, ma femme. Elle sera sûrement différente chez vous.

C’est pour cela que je vous la présente avec les bases, qui sont indispensables ! Et les compléments qui peuvent changer en fonction de la témérité de vos enfants ou de leur sensibilité.

Les 4 huiles essentielles de base

L’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula Latifolia Spica) : utilisée pour toutes les piqûres d’insectes, comme les moustiques. Il paraît qu’elle est efficace contre les morsures de serpent… mythe ou réalité… je préfère ne pas essayer ! Elle est également utile pour les brûlures.

L’huile essentielle de ciste ladanifère (Cistus Ladaniferus: utile pour tous les saignements. Elle coupe l’écoulement du sang et nettoie les plaies.

L’huile essentielle d’immortelle (Helichrysum Italicum) : quand on se cogne, tombe chute, etc. bref quand il y a un bleu, une bosse ou une contusion, c’est une indispensable.

L’huile essentielle de saro (Cinnamosma Fragrans) : pour les infections et pour stimuler les systèmes immunitaires un peu endormi.

Avec les huiles essentielles, adoptez toujours les précautions d’usage, et choisissez avec soin comment les administrer à votre enfant.

Les 4 huiles essentielles de base
Les 4 huiles essentielles de base

Les 3 remèdes homéo de base

Apis Mellifica 9 CH : pour les piqûres, les brûlures… c’est un peu la lavande aspic de l’homéopathie. Avec l’avantage d’être utilisable quand l’aroma ne l’est pas. Si c’est près des yeux, si c’est très étendue, si l’enfant à quelques mois…

Belladonna 9 CH : combiné avec Apis Mellifica, elles forment un duo de choc pour calmer les fièvres. La fièvre est un phénomène de protection du corps. Elle est donc utile. Ces remèdes vont la rendre plus tolérable et éviter qu’elle ne monte trop haut en température.

Arnica montana 5 Ch (ou 9 CH) : pour tout les chocs physiques ou psychiques (plus le choc est de nature psychique plus la dilution sera haute), ou quand la fatigue musculaire risque de se faire sentir, à prendre préventivement.

Les outils de bases

Une pince à écharde : mieux qu’une pince à épiler, son bout est pointu ce qui permet de retirer les échardes beaucoup plus facilement.

Une paire de ciseaux qui coupe bien ! Eh oui, vous n’aurez pas forcément envie de vous battre avec les compresses stériles ou les bandages.

Les outils indispensables
Les outils indispensables

Un petit miroir : vous savez comme celui de votre dentiste ! c’est idéal pour aller regarder dans les recoins inaccessibles. Vous pouvez demander à votre dentiste s’il en a un vieux qui traîne ou à votre pharmacien préféré. Au pire, un petit miroir simple fait l’affaire.

Un tire-tique pour… tirer les tiques !

Un coupe-ongle, un ongle retourné pouvant être si douloureux autant s’en occuper immédiatement (surtout au milieu d’une rando).

Des pansements facilement accessibles, il est impératif qu’ils soient jolis. Cela va de soit !

Les moins indispensables, mais bien utiles quand même

L‘huile essentielle de camomille noble (Chamaemulum Nobile: pour les nuits à cauchemars, les chocs émotionnels (couplée avec l’arnica 30 CH, elle fait des merveilles), les douleurs (de dents par exemple ).

L’huile essentielle de gingembre (Zingiber Officinalis) : pour calmer les maux de ventre, faciliter la digestion difficile. Elle redonne aussi de l’optimisme.

L’hydrolat de géranium (Pelargonium Asperum) : quand des mycoses pointent le bout de leur nez, pour les coupures (là où l’huile essentielle de ciste ladanifère n’agit pas) et pour des bains apaisants.

L’élixir de bourgeon d’aulne (Alnus Glutinosa) : quand les maux de têtes pointes ou que la fatigue intellectuelle se fait sentir

Colocynthis 9 CH : pour les maux de ventre qui plient votre bout de chou en 2.

Nux Vomica 9 CH : pour les nausées, le mal des transports, les repas trop copieux, l’haleine chargée.

Un petit flacon d’huile végétale à portée de main qui permet de diluer les huiles essentielles. En général, nous utilisons de l’huile à l’arnica, mais quelque fois c’est au millepertuis (elle peut être photosensibilisante).

Un petit pot avec du beurre de karité : idéal pour les gerçures en tout genre.

À vous de créer votre propre trousse de secours naturelle

Je vous conseille de commencer par les bases et d’ajouter au fur et à mesure en fonction de ce que vous rencontrez comme maux réguliers et comme situations d’urgence.

Vous trouverez sur ce site dans les fiches solution-phyto de quoi la compléter en fonction de vos besoins et une sélection des hydrolats pour bébé, qui tient compte de leur terrain. Vous pouvez également chercher à l’aide de la barre de recherche (en haut à droite de cet article) le type de problème que vous souhaitez pouvoir soigner.

Maintenant que vous avez tout pour prendre soin de tous le monde et si vous preniez soin de vous ?

Constituez votre trousse de secours naturelle

Cet article a 7 commentaires

  1. Pauline

    Merci pour cet article ! Je vais des
    Maintenant crée ma petite trousse à pharmacie !

  2. Estelle

    Super ton article et excellente idée de trousse!
    J’y ajouterai la menthe (HE menthe poivrée) mais parce que mes enfants sont assez grands, parfois casse cou (super action sur les coups, effet glaçon) et aussi pour les céphalées et le mal des transports. Je vais compléter avec certains de tes conseils!

    1. Loïc PLISSON

      Merci beaucoup
      La menthe poivrée peut en effet mériter sa place dans une trousse de secours s’il n’y a pas d’enfants dans les parages !!?

  3. Julie Valentin

    Bonjour, je suis tombée amoureuse de votre trousse de secours où l’avez vous trouvé ? Je ne la trouve nul part, je ne dois pas taper les bon mot clé ou le bon graphiste ?
    Merci ?
    Julie

    1. Loïc PLISSON

      elle m’a été offerte et je ne sais pas d’où elle vient !

      Si je la retrouve je ne manquerais pas de vous le dire.

  4. Maïté

    Waouh! Super article!
    J’adore, c’est pratique et concret, utile et sain. Parfait pour soigner les enfants, je vais m’atteler à la constituer.
    Merci
    Maïté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.