C’est quoi la permathérapie

La permathérapie est, à l’image de la permaculture, une méthode systémique et globale de santé. Elle vise à concevoir un système de soin et de prendre soin dans une logique de médecine et d’approche intégrative.

Cette première définition peut sembler un peu abstraite et complexe.

Pourtant c’est assez simple ! Dit autrement c’est une méthode de soin qui va chercher les solutions un peu partout pour le bien de chacun, et permettre à tous de devenir autonome en santé.

C'est quoi la permathérapie, la permaculture appliquée à la santé
La permathérapie, la permaculture appliquée à la santé

Quelques mots sur la permaculture

Permaculture Design nous propose une définition qui me semble tout à fait claire.

La permaculture est une une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant.

issu du site Permaculture Design

Cette discipline a été inspirée par un agriculteur japonais, Masanobu Fukuoka, puis reprise et théorisée par 2 australiens : Bill Mollison et David Holmgren.

C’est en observant les origines de la dégradation et l’appauvrissement de la biodiversité et en cherchant à inverser cette tendances que la permaculture est née. Ces précurseurs ont développé expérimentalement puis formalisé leurs recherches autour des années 70.

Leur modèle se veut beaucoup plus large qu’une application à l’agriculture. Et c’est dans cet état d’esprit que la permathérapie est née.

La permathérapie, la main et la plante
La permathérapie, la main et la plante

Que signifie le mot permathérapie ?

« Permathérapie » est constitué de 2 racines : permanent et thérapie.

Il peut donc se comprendre comme la Thérapie Permanente ou comme la Thérapie de la Permanence.

Voyons d’abord ce que sont les différentes formes de thérapies.

Les différentes formes de thérapies

En médecine conventionnelle, on sépare les soins en 3 catégories bien distinctes.

  • Le préventif
  • Le curatif
  • Le palliatif

Le soin curatif est le Soin par excellence. C’est celui qui agit. Il a une grande place dans le milieu médical parce qu’il peut être évalué.

il est simple d’évaluer un soin curatif avec les outils scientifiques actuels. A quelques exceptions près, c’est blanc ou noir. Cela fonctionne ou cela ne fonctionne pas.

De plus c’est très valorisant pour le soignant, « il a sauvé telle personne ».

La médecine conventionnelle se positionne dans un rapport de la lutte.  Il y a donc réussite et échec
La médecine conventionnelle se positionne dans un rapport de la lutte.
Il y a donc réussite et échec

Le soin préventif est celui qui cherche à ce que la personne ne soit pas malade. Celui qui préserve. On prend soin de soi.

Il n’est que supposition car comment savoir si on a empêché quelque chose qui n’a pas eu lieu…

Le soin palliatif, c’est celui qui ne cherche pas à soigner mais à prendre soin. C’est souvent là que l’on entend : « il n’y a plus rien à faire ». Alors qu’il y a tant de choses possibles !

Mais bien sûr, si l’on considère le soin comme une lutte contre la maladie… alors oui, on a perdu.

Une thérapie permanente ?

En Permathérapie, Le soin est avant tout centré sur la personne. Il s’agit de soigner et de prendre soin.

Il n’existe pas de séparation entre ce qui est préventif, curatif ou palliatif.

En permathérapie, on considère que la maladie n’est pas un combat. Les virus, bactéries et autre microbes ne sont plus les ennemis à abattre.

Une thérapie de la permanence ?

Autre dimension de la permathérapie, soigner ou prendre soin ne peut s’envisager que dans une globalité avec l’environnement.

Ma grand-mère disait souvent : « Il ne faut pas déshabiller Paul pour habiller Pierre ».

Entendons-nous, nous ne vivons pas chez les Bisounours. La Vie est une alternance de destruction et de construction. Nous restons conscient de cette alternance et pouvons même en profiter pour mettre en place des soins qui prennent en compte cette notion de régénération.

La Vie est en perpétuel reconstruction, notre corps aussi
La Vie est en perpétuel reconstruction, notre corps aussi

Permathérapie : principes et éthiques

La permathérapie forme des individus à une éthique ainsi qu’à un ensemble de principes. L’objectif étant de permettre à des personnes de devenir Créateurs de santé, autonomes, durables et résilients.

Les permathérapeutes cherchent à établir des soins et à prendre soin de la personne selon ces éthiques et ces principes. Leur premier objectif est de rendre la personne autonome, dans ces choix et dans son évolution.

Cela vise à développer également une société moins dépendante des systèmes industriels qui sont identifiés par Mollison comme le fondement de la destruction systématique des écosystèmes et par extension de la santé.

Nos outils de permathérapeutes

Les outils de base de la permathérapie sont relativement simples : les mains et les plantes. Auxquels peuvent s’ajouter d’autres petits matériels simples (comme des moxa, des ventouses, etc.)

Les ventouses permettent d'être facilement autonome, un bel outils de Permathérapie
Les ventouses permettent d’être facilement autonome, un bel outils de Permathérapie

La permathérapie utilise entre des notions de médecine chinoise, d’ayurvéda, de l’homéopathie, de l’ostéopathie, mais également de la médecine des Tempéraments, de la médecine arabe, du paradigme du Sensible, des différentes écoles de phytothérapie, de la systémique, etc.

Il n’y a en théorie pas vraiment de limite aux outils utilisés en permathérapie. Ce qui importe c’est de chercher celui qui convient le mieux à la personne.

Et si la situation l’impose, nous pourrons être amené à nous tourner vers la médecine conventionnelle, qui comme toutes médecines a des forces qu’il ne faut pas ignorer.

La Permathérapie invite à mettre ses aspects théoriques en relation avec les observations réalisées sur la personne de façon harmonieuse.

La permathérapie : permaculture de votre santé

Prenons un exemple pour illustrer la façon de gérer le Terrain des personne en permathérapie. 
Le Terrain d’une personne se caractérise par ses différentes Dimensions mais également par tout un tas de de bactéries et de champignons, qui travaillent avec nous, notre microbiote.

En permathérapie, on va s’inspirer de la forêt, on va travailler à recréer un Terrain fertile pour notre microbiote et à l’améliorer au fil du temps.

  • On nourrit le sol (en apportant du compost par exemple), et c’est le terrain qui nourrit la plante > C’est la place de l’alimentation.
  • Pas de labour du sol car il détruit la faune qui a besoin d’oxygène en surface > La désinfection à outrance affaiblie le système immunitaire
  • Fini les engrais de synthèses qui polluent les nappes phréatiques et détruisent l’humus > La phytothérapie et les huiles essentielles en particuliers sont biens plus puissantes qu’on ne le pense souvent.
  • On ne laisse pas le sol à nu, on le couvre avec de la matière organique qui le protège du soleil, de la pluie et du vent, et l’agrade progressivement > L’utilisation régulière de plantes et certains massages bien indiqués favorisent l’harmonisation du Terrain pour une santé optimale.

Dans un écosystème naturel, il existe une multitude d’interactions entre les différents éléments qui le composent. 
Sans les insectes pollinisateurs, les fleurs ne donnent pas de fruits.

Nous cherchons donc à utiliser les approches les plus adaptées pour qu’elles s’intègrent dans le quotidien de la personne.

Des exemples de principes de permaculture appliqués à le permathérapie

Un des principes de la permathérapie est, par exemple qu’une fonction s’appuie sur plusieurs éléments, et qu’un élément remplit plusieurs fonctions. 
Par exemple, l’élément « vinaigre » que l’on utilise pour assaisonner pourra aussi être utiliser pour remplir la fonction de stimulateur de l’immunité (en réalisant un vinaigre thérapeutique).

Comme le dit l’australien David Holmgren, un des fondateurs de la Permaculture avec Bill Mollison, « notre culture nous prédispose à compter sur la prédation et sur la compétition plus que sur la coopération et la symbiose, dans la nature comme dans la société« .
La permathérapie vise à recréer un écosystème humain, où grâce à un processus appelé « Design », les interactions entre tous les éléments sont étudiées et optimisées, de façon à générer le moins de travail extérieur possible.

Un écosystème humain harmonisé est plus résilient, c’est-à-dire davantage capables d’absorber des chocs, les infections et autre sources de perturbations de la santé.

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.
Fermer le menu

Téléchargez tout de suite Les 10 remèdes naturels indispensables au quotidien