Fiche solution-phyto #8 – Bourgeon de Framboisier

Quel fruit, délicat, au parfum intense ! Avez-vous déjà eu l’occasion au détour d’un chemin de croiser un framboisier sauvage et de goûter ses petits fruits ?

Car oui, à l’état sauvage, une framboise a 3, ou 4 grains, rarement plus. Mais quelle intensité ! Quelle puissance en bouche !

J’ai souvent remarqué que même dans des chemins de randonnée très fréquentés, ce fruit était boudé. Pourquoi ? Certains prétendent un risque d’échinococcose, maladie parasitaire dangereuse, transmise par l’urine des chiens et les renards. Encore faudrait-il que l’urine de ces canidés, atteigne le fruit !

Un soupçon d’observation et une pointe de bon sens, et vos randonnées en montagne prendront une toute autre saveur !!

Le framboisier, la plante des femmes !

Que ce soit les feuilles, le bourgeon, les fruits ou même l’huile de pépin de framboise (oui, oui, ça existe ! C’est d’ailleurs excellent pour calmer voire traiter l’eczéma), cette pante cultivée depuis le Moyen-âge (elle est présente dans le Capitullaire de Villis, texte de référence du IXème siècle) est d’une richesse incroyable. Malheureusement elle n’est aujourd’hui connue que pour ses fruits !

Le framboisier, la plante des femmes !
Le framboisier, la plante des femmes !

Décrire les propriétés du framboisier revient à recopier un ouvrage entier de gynécologie ! Bon, ok, j’exagère peut-être un peu… mais pas tant que ça. Cette plante a la particularité de réguler le couple œstrogène / progestérone sans pour autant contenir de phyto-œstrogène.

Cette plante (et son bourgeon) présente également des propriétés digestives et respiratoires intéressantes. Mais devant son efficacité sur toutes les problématiques féminines, j’ai préféré en faire abstraction !

Ses feuilles, par exemple, consommées en tisane quotidienne dès le 4ème mois de grossesse, sont d’une aide précieuse pour préparer l’accouchement.

Nous aborderons ici les propriétés de l’élixir de bourgeon.

L’élixir de bourgeon de Framboisier (Rubus Idaeus)

Usages courants :

  • Trouble du cycle féminin (dysménorrhée, aménorrhée, etc.)
  • Excès de pilosité (chez la femme)

Bourgeon de framboisier
Bourgeon de framboisier

  • Trouble de la ménopause (bouffée de chaleur, sécheresse, etc.)
  • Facilite l’accouchement
  • Allergie respiratoire
  • Sentiment de féminité perturbé

Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Précautions :

  • Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse
  • Pour les enfants de moins de 15 ans : diviser par deux les quantités

S’en servir au quotidien

  • Faciliter l’accouchement : 8 gouttes par jour sous la langue les jours qui précèdent et 12 le jour-même
  • Allergie respiratoire : 5 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Hyperpilosité, trouble du cycle féminin : 8 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Trouble de la ménopause : 5 gouttes sous la langue, matin et soir par cure de 3 semaines
  • Se réapproprier sa féminité : 6 gouttes par jour sous la langue les 14 premiers jours du cycle

Au delà du quotidien

Le bourgeon de framboisier, vous l’aurez compris, est éminemment yin. Il est un bon complément au figuier pour stimuler cette dynamique (un goutte le matin les jours pairs, en alternant les 2 élixirs)

Prenez soin de vous,

Loïc


22 réflexions sur “Fiche solution-phyto #8 – Bourgeon de Framboisier”

  1. Bonjour
    J’ai lu votre article et regardé votre vidéo
    Merci pour ces informations
    J’avais une question concernant l’utilisation du bourgeon de framboisier et la prise de Levothyrox
    Pensez vous qu’il pourrait y avoir une interaction entre les 2?
    Je suis en hypothyroïdie mais pas encore stabilisée, je souffre de pilosité excessive avec un taux de testostérone élevé mais pas de problèmes ovariens à part des règles douloureuses, selon mon endocrinologue, mes ovaires fonctionnent trop et mes origines méditerranéennes favorisent l’excès de poils.
    De plus je voulais coupler le framboisier a l’Alchemille mais j’ai peur que cela fasse trop
    Qu’en pensez vous ?
    je vous remercie par avance pour votre réponse et le temps que vous m’accorderez

    • Bonjour,
      Le framboisier est une plante qui a beaucoup été étudiée. Cependant, je n’ai, à ce jour, trouvé aucune étude montrant une interaction entre lévothyrox et bourgeon de framboisier.
      Dans votre cas, il me semble que la stabilisation de votre taux hormona thyroïdien est une priorité.

      Concernant l’alchemille, sans être spécialiste de phytothérapie, je ne connais cette indication, qui me surprend. Je ne saurais donc vous répondre avec certitude.
      Prenez soin de vous,
      Loïc

  2. Bonjour,
    Votre article m’a donné beaucoup d’espoirs. Du coup j’avais une question, est-ce que grâce à ce traitement les poils dans le bas du dos, ventre vont disparaître ? Merci

    • Le bourgeon de framboisier ne fera pas “disparaître” la pilosité, il permet de rééquilibrer le système hormonal et ainsi de diminuer la production d’hormone responsable d’un excès de pilosité.
      La localisation de cette pilosité importe peu.
      Est-ce que cela répond à votre question ?

    • Bonjour,

      Durant combien de temps faire cette cure ? Car une fois les 3 mois terminés, doit-on recommencé ?
      Est-ce un traitement à vie ?
      Merci d’avance

      • Bonjour
        Cela dépend de l’intensité du phénomène.
        Dans la plupart des cas, cela suffit. Le bourgeon réalisant un équilibrage hormonal suffisant.
        S’il y a besoin d’une seconde cure, je conseille d’attendre 3 mois avant de la refaire.

  3. Bonjour,
    Ma question concerne ma fille de 15 ans, elle a une forte pilosité sur les bras, jambes, ventre, dos, fesses, sur et entre la poitrine et quelques poils qui commencent à pousser sur le visage.
    Tous les examens ayant été faits, elle n’a aucun problème (ni hormones, ni thyroïde, ni kystes etc). Ce serait apparemment génétique (papa méditerranéen).
    Elle complexe de plus en plus, les ‘amis’ ne sont pas tendres avec elle à ce propos, donc je voudrais savoir s’il vous plaît, si il est possible pour elle d’essayer le macérât de framboisier et je voulais aussi savoir si le début de la prise correspondait au cycle (ex; 1er jour du cycle=on commence la cure durant 3 semaines, ensuite on fait une pause d’une semaine).
    J’ai très très mal au cœur de la voir ainsi et comme on ne peut rien entreprendre en attendant la fin de la puberté (épilation laser, lampe flash ou autres) j’espère trouver une solution ici ou ailleurs.
    J’ai d’ailleurs une autre question;
    Ça fait des années que je suis passée aux huiles végétales pour le visage et le corps, j’ai testé plusieurs huiles pour elle aussi, sauf que j’ai peur que certaines huiles fassent pousser les poils (si elles sont bonnes pour les cheveux, pourquoi pas pour le poils), elle a de l’acné aussi, il faut donc soigner ça aussi, alors je voudrais savoir ce que j’en dois éviter s’il vous plaît!
    Je vous remercie d’avance et vous souhaite une belle après-midi!

    • Bonjour,
      l’hyperpilosité peut avoir différentes origines. Si les examens hormonaux ont été fait, nous pouvons exclure en effet un déséquilibre hormonal pondéral. Ce la n’exclu pas pour autant un déséquilibre plus subtil (qui ne serait pas visible aux dosages). Sans pour autant risquer de vous donner de faux-espoirs, cela vaut la peine d’essayer l’élixir de framboisier. La cure peut être commencée à n’importe quel moment du cycle. L’important est de bien faire une pause d’une semaine toutes les 3 semaines.

      Concernant les huiles essentielles, la stimulation des cheveux n’est pas la mêmes que pour les poils. Il n’existe pas à ma connaissance d’huiles essentielles qui favorise la pousse des poils. Vous pouvez donc proposer des huiles essentielles pour son acné sans craindre que cela affecte sa pilosité.

      Est-ce que cela répond à vos questions ?

      • Bonsoir Loïc,
        Merci infiniment de m’avoir répondu, et oui votre réponse me convient bien puisque vous parlez d’un déséquilibre invisible avec ces examens là.
        On lui a fait une échographie hier, aucun kyste d’ans le stress ovaires ou autres, tout est normal. Je suis soulagée mais elle on aurait dit qu’elle préférerait mettre un nom sur ce qu’elle a et trouver une solution plutôt que de chercher encore.
        Nous allons nous tourner vers l’acupuncture (j’ai lu des trucs à ce sujet) aussi, je veux mettre toutes les chances de son côté, ça me torture l’esprit (sans mentir, j’en dors plus tellement j’ai de la peine), essayer l’élixir de framboisier et refaire un examen hormonal salivaire cette fois (une amie m’a dit que c’était un moyen plus fiable).
        Concernant les huiles végétales et essentielles, je me posais cette question parce que comme certaines d’entre elles sont œstrogènes-like, j’ai peur d’agraver la situation.
        Encore merci et je vous tiendrai au courant des résultats, peut être que ça pourra aider d’autres personnes dans ce cas.
        Bonne nuit!

  4. Bonjour Monsieur

    ma sœur a le même soucis que la fille de la dame , en plus de tous ça elle a des boutons sur les fesses et des poils incarnés sur tout le corps.elle a perdu la couleur de sa peau avec les cicatrices de l’acnés sur les fesses et les cicatrices des poils incarnés .elle née comme ça et la elle a 28 ans c’est toujours la même chose . ça lui a détruit la vie pas de sport pas de plage pas de robe courte on sait plus quoi faire avec elle .

    • Bonjour,

      merci pour votre commentaire. Il est difficile pour moi de vous répondre avec si peu d’éléments. Cependant, je ne pense pas que le bourgeon de framboisier soit indiqué en première intention. Votre présentation me laisse à penser qu’il y a d’autres choses à mettre en place dans un premier temps avant de chercher à réguler la pilosité (acné, poils incarnés).
      Un praticien en médecine chinoise qualifié devrait être à même de l’aider tout comme des soins en phyto-aromathérapie.
      Est-ce que cela répond à vos questions ?

      • Merci pour votre réponse

        c’est un cas vraiment délicat .elle va consulter un dermato très réputé comme dernière chance si non elle va passer au laser ou a la lumière impulsive ( on a peur des effets secondaire a long terme qu’on dite vous ?)

        j’aimerai bien savoir s’il y a une solution efficace pour les poils incarnés .les crèmes hydratantes et les gommages n’ont rien fait appart empirer les choses .je me demande s’il y a un produit qui affine la peau afin de faciliter la bonne repousses des poils .

  5. Bonjour, j’ai 22 ans et on m’a détecté un dérèglement hormonal à l’âge de 15 ans (excès de testostérone), ce qui me provoquait des poils sur le ventre et de l’acné notamment.
    J’ai pris d’abord androcure puis Diane 35 (depuis 3 ans). J’envisage à présent d’arreter la pilule ! cependant je suis terrifié à l’idée de me retrouver couverte de poils et de boutons à l’arret de Diane 35.. pensez vous que l’élixir de bourgeon de framboisier pourrait m’aider à contrer « l’effet rebond » que pourrait provoquer l’arret De la pilule et aider mes hormones (qui ne travaille plus par elles même depuis maintenant 7 ans) a se rééquilibrer naturellement ??
    Merci pour votre réponse
    Elsa

    • Bonjour,
      votre situation demanderait d’aller plu loin qu’une simple prise de bourgeon de framboisier.
      Dans un premier temps, je vous conseillerais de commencer le bourgeon de framboisier au moins 2 mois avant l’arrêt de la pilule afin de préparer votre terrain.
      il faudrait sûrement envisager d’autres approches pour compléter ce bourgeon.

      Prenez soin de vous,
      Loïc

  6. Bonjour,

    J’ai un problème de pilosité depuis toute jeune ,
    AVEC les appareils électriques j’ai réussi sur les jambes à les raréfier,
    cependant depuis que je suis ménopausée j’en ai plus sur les cuisses et des longs noirs que pensez vous des bourgeons de framboisiers et de la tisane de menthe merci d e me répondre .

    • En période de ménopause, la problématique est un peu différente. Je vous conseillerais plutôt d’utiliser de l’élixir de bourgeon d’airelle plutôt que du framboisier.
      Les tisanes de menthe (laquelle ?) bien qu’agréable ne seront pas suffisante pour cette situation.

      Bonne journée

  7. bonjour, j’ai oublié de vous demander combien de gouttes je dois prendre de l’elixir d’airelle et pendant combien de temps remerci

    Bonne journée à vous

  8. Bonjour;

    Merci beaucoup pour cet article ainsi que pour tous les conseils prodigués dans votre vidéo. J’ai décidé d’entamer une cure de bourgeon de framboisier afin de régler (je l’espère) ma problématique de pilosité dont je souffre depuis enfant sachant que j’ai 31 ans aujourd’hui. Mon taux de testostérone est très légèrement plus élevé que la moyenne mais mon degré de pilosité est – je trouve – bien au-dessus de la “normale” pour une femme, si puis-je dire ainsi. En effet, je suis recouverte de duvet plus ou moins longs et brun foncé sur la poitrine, l’abdomen, le dos, les fesses et le visage. Je pense que mes origines méditéranéennes y sont pour beaucoup malgré des parents très peu poilus. Vraiment, je n’y comprends rien ! De plus, je ne souffre pas d’OPK et mes règles sont plutôt régulières avec un cycle de 30-31 jours en moyenne.

    Concernant la cure, vous conseillez de prendre 8 gouttes, matin et soir pendant 3 semaines avec 1 semaine d’arrêt obligatoire jusqu’à 3 mois de traitement et de refaire une cure si nécessaire 3 mois après l’arrêt. J’ai lu un témoignage d’une personne qui disait qu’il était intéressant de continuer à en prendre pendant 1 semaine par mois en entretien. Du coup, j’ai quelques questions à ce sujet;

    1. Le conseillez-vous également ? Cette prise continue comporte-t-elle des risques pour la santé ?
    2. Le fait d’habituer son corps à cette substance peut-elle créer des effets indésirables comme l’a fait l’arrêt de Diane 35 dans mon cas tels qu’un retour ou aggravation de la pilosité, une grosse poussée d’acné, une humeur changeante etc ?
    3. Combien de temps après l’arrêt de la cure peut-on envisager une grossesse ?

    Merci infiniment pour vos réponses.
    Bonne journée.

    • Bonjour,

      je conseille d’utiliser ce bourgeon 3 semaine par mois pour mettre en place ce que l’on nomme une fenêtre thérapeutique. Elle a plusieurs raison d’être :
      – la première elle permet au corps de ne pas “s’habituer” à la plante qu’on lui propose et risquer de voir l’efficacité diminuer.
      – le second est d’avoir une période sans traitement qui permet de noter ce qui réapparaît encore à l’arrêt du traitement, les symptôme qui peuvent encore être présent
      – la troisième est que le corps ne fonctionne jamais sur un mode continu quelque soit le système concerné, il y a toujours une phénomène d’alternance. Choisir de mettre en place une fenêtre thérapeutique respecte cette dimension rythmique du corps.

      L’effet indésirable que l’on retrouve lors des prises continue est la baisse d’efficacité. Il n’y a pas d’autre effet à craindre.

      Un grossesse peut être envisagée dès l’arrêt de la prise d’élixir de bourgeon.

      Cela répond-il à vos questions ?

      Loïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.