Les huiles essentielles et les hydrolats pour stimuler ma concentration et rester focus

Dans un monde où tout va très vite, où les informations arrivent de toutes parts, entre l’ordinateur, les notifications mails et les rappels du téléphone, stimuler ma concentration relève presque d’une mission impossible.

Stimuler ma motivation, les huiles essentielles et les hydrolats pour rester focus
Stimuler ma motivation, les plantes pour rester focus

Imaginez l’ambiance dans mon bureau : rester concentré devant mon ordinateur, pendant que mes 4 enfants instruits en famille font leurs activités…. « Papa, je peux te prendre du papier ? Tu as des attaches parisiennes dans ton tiroir ? » Sans compter la voiture télécommandée du plus jeune juste derrière ma porte, ou les gros « POUËT ! » de la répétition de tuba de mon fils aîné…

Oui, chez moi, c’est mouvementé ! Mais je suis sûr que chez vous aussi, et en fin de compte dans tout espace de travail, on trouve tant de choses qui nous empêchent de rester concentrés !

Alors voilà mes « trucs de pro » pour stimuler votre concentration à fond les ballons??  !

Un cerveau assoiffé

Le cerveau est par nature avide d’informations. Il est capable de gérer à peu près 1 000 milliards de milliards d’opérations par seconde. A titre de comparaison, si on s’autorise à extrapoler, ce que 86 000 processeurs feraient en 40 minutes, le cerveau humain le fait en une seconde.

Sans compter que le cerveau tient dans une tête humaine, alors qu’un super-ordinateur de cette puissance occuperait tout un étage d’immeuble !

Il est cependant particulièrement gourmand et consomme près de 20% de l’énergie produite par le corps, pour seulement 2% de sa masse. Rester concentrer est un effort qui demande beaucoup d’énergie.

Se concentrer, c’est quoi exactement ?

La concentration est la capacité à soutenir mon attention sur la durée, sur un point spécifique.

Le manque de concentration vient saper ma motivation
Le manque de concentration vient saper ma motivation

Mon attention sera d’autant plus importante et facile à maintenir que je serais en forme et que je n’aurais pas de source de distraction. (si vous voyez ce que je veux dire…)

Une source de distraction, quelle qu’elle soit,  enclenche des réactions de pensées en chaînes. Une pensée en entraînant une autre, au point de m’éloigner radicalement de mon sujet initial.

Les sources de distractions

Nos sens nous envoient des informations en permanence. En plus de nos 5 sens, la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût, il existe également des sens dits « intéroceptifs ».

Intérocep…quoi ?

Les sent intéroceptifs nous permettent de sentir, de ressentir notre vie intérieure. La position de ma jambe, la pression de mes fesses sur la chaise par exemple,  mais aussi les tensions dans mon dos, etc.

Ces sens concernent aussi bien mon environnement que mon intériorité.

Toutes ces informations sont traitées par mon cerveau indépendamment de ma volonté, hors du champ de ma conscience. Pourtant elles peuvent surgir dans mon champ conscient quand une nouvelle informations apparaît.

Par exemple, imaginons que je sois assis en train de lire. Une mouche se pose sur ma joue. La sensation va me faire sortir de ma lecture pour que mon attention se porte sur cette nouvelle information.

Stimuler ma concentration en réduisant les distractions

Pour stimuler ma concentration, je vais donc chercher dans un premier temps à réduire les distractions.

Mais ne pouvant pas m’extraire de toutes les perceptions sensitives de mon environnement et de mon intériorité, (je ne vis pas dans une bulle…) il faut que je trouve un autre moyen de limiter mes distractions.

Mon environnement de travail influe sur ma concentration
Mon environnement de travail influe sur ma concentration

Je cherche donc à mettre en place un environnement visuel et auditif qui m’isolerait le plus possible. Un bureau rangé sans rien qui dépasse (ou presque 😉 est déjà un premier pas !

Ensuite le casque sur les oreilles est une solution assez radicale mais efficace, surtout si l’environnement est bruyant. En fonction de mes envies du moment, je mets de la musique, des sons d’ambiance ou même rien. Le casque me sert alors seulement d’isolant phonique. Et les enfants viennent moins me déranger 😉

Pourtant même si ces conditions sont réunies, elles ne sont souvent pas suffisantes pour me permettre une concentration optimale.

Stimuler ma concentration par les odeurs

Notre olfaction a ceci de particulier qu’elle est connectée au cerveau directement. La perception des odeurs reste encore un domaine qui n’a pas révélé tous ses mystères.   De la reconnaissance des odeurs aux effets d’une odeur sur le psychisme, beaucoup de questions restent, pour la science, sans réponse.   Cependant de nombreuses études reconnaissent l’impact des odeurs sur les capacités de mémorisation et de concentration.   Mon utilisation personnelle et professionnelle m’a permis de faire ressortir certaines plantes dont l’efficacité sur la concentration est incroyable.  

Les huiles essentielles pour stimuler ma concentration

Les huiles essentielles par la puissance des principes actifs qu’elles contiennent et par leur odeur complexe, stimulent les récepteurs olfactifs en créant un « bulle d’isolement » propice à la concentration.

Quand ma concentration est stable, rien ne m'arrête
Quand ma concentration est stable, rien ne m’arrête

Parmi les huiles essentielles, ma préférence se porte sur :  

  • Huile essentielle de menthe des champs (Mentha arvensis)  
    •  ambiance de concentration, stimule la créativité
  • Huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita)  
    • stimule le cerveau et « ouvre les yeux »  
      • Ne pas la diffuser en présence d’enfant ou de personnes épileptiques – préférer la respirer au flacon
  • Huile essentielle de cardamome (Eletteria cardomomum)  
    • fortifiante, elle aide à faire des choix
  • Huile essentielle de romarin CT Cinéole (Rosmarinus officinalis CT Cinéole)  
  • Huile essentielle de basilic exotique (Ocimum basilicum)  
    • fait lâcher les idées fixes, tonifie sans exciter

Pour profiter de leurs vertus, je les utilise en fonction de mes envies du moment :

le meilleur diffuseur naturel
le meilleur diffuseur naturel

> en respirant directement le flacon 3 fois profondément et je laisse le flacon à portée de main pour les moments où je sens que ma concentration diminue

> en diffusion simple, quelques gouttes d’une des huiles essentielles déposées sur un galet poreux ou mieux encore sur une pomme de pin (le meilleur diffuseur naturel qui soit !)

> ou encore, quand vraiment j’ai besoin d’un coup de fouet, en diffusion plus complexe, à l’aide d’un diffuseur de bureau. Une seule à la fois, ou bien 2 ou 3 de la liste que je vous ai proposée. Elles se marient bien entre elles.

Boire pour stimuler ma concentration

Comme je vous le disais un peu plus tôt, le cerveau est très gourmand. Il est gourmand en énergie et également en eau.

Un cerveau pèse environ 1,3 kg et contient… 1 kg d’eau !!!! Cette eau est renouvelée en permanence sans compter que l’eau entre en compte dans toutes les réactions chimiques (communications entre les neurones, synthèses de neurotransmetteurs, d’hormones, etc.).

L’eau est indispensable au bon fonctionnement du cerveau.

Pour le favoriser et donc augmenter ma concentration, boire une eau de bonne qualité est important. Mais si en plus cette eau contient des principes actifs qui stimulent les fonctions cérébrales, c’est jackpot !

Les hydrolats sont faits pour cela

Parmi les hydrolats qui agissent le plus puissamment sur ma concentration et sur ma capacité à rester focus, voici mes préférés :

  • Hydrolat de cannelle écroce (Cinnamomum zeylanticum éc.)
    • apporte de la chaleur et calme la dispersion mentale
  • Hydrolat de laurier noble (Laurus nobilis)
    • met fin au compromis, aide à être direct
  • Hydrolat de pin sylvestre (Pinus sylvestris)
    • transforme les problèmes et les difficultés en challenges et en défis
  • Hydrolat de verveine citronnée (Lippia citriodora)
    • sort des litanies moroses, remet en mouvement

Pour profiter des bienfaits de ces hydrolats, rien de plus simple.

Une bouteille d’eau, 1 cuillère à café d’un ou 2 (si vous aimez les cocktails !) de ces hydrolats et c’est parti.

La bouteille me suit alors partout où j’ai besoin d’être concentré !

Prenez soin de vous,

Loïc

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Loic ;
    Merci pour cet article sur la concentration, j’ai particulièrement aimé le chapitre sur la composition de l’eau et son importance dans le cerveau.
    Je suis dans la thématique de l’alimentation et plus particulièrement du jeûne intermittent ou justement je prône les effets du jeûne sur la concentration car en périodes de jeûne notre corps secrète des ensimes comme adrénaline ou noradrénaline qui vont aussi aider à la concentration.
    Je te laisse mon lien si tu veux aller voir :
    https://mon-super-regime.com/
    Merci pour cette information concernant la puissance de notre cerveau. Je ne savais pas que c’était à ce point-là. L’équivalent d’un immeuble mais c’est ENORME !

    1. je ne suis pas spécialiste du jeûne. Il est vrai que cela à un impact important sur la libération des hormones dans le corps.

      Merci pour ton partage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.
Fermer le menu

Téléchargez tout de suite Les 10 remèdes naturels indispensables au quotidien