Cellulite : Quels soins naturels (Huiles Essentielles, Hydrolats, …) ? Dossier complet

La cellulite et en particulier comment se débarrasser de la cellulite est une préoccupation courante. Chacun propose ses solutions plus ou moins miracle… qui ne fonctionnent pas. Dans les paragraphes qui suivent nous allons parler de plusieurs solutions naturelles pour le traitement de la cellulite, parmi lesquelles les huiles essentielles, les hydrolats, les élixirs de bourgeons, les massages, etc.

Pour s’y prendre correctement et espérer améliorer la situation naturellement, il faut déjà comprendre ce que c’est et pourquoi elle est là.

La cellulite est présente essentiellement chez les femmes. 85% des femmes de plus de 20 ans en ont.

Elle se caractérise par cet aspect peau d’orange, on parle aussi de capitons.

Pourquoi a-t-on de la cellulite ?

Tout simplement parce que la cellulite est avant tout une caractéristique féminine, permettant de stocker plus facilement la graisse pour pouvoir accueillir un bébé et le nourrir même en période de famine.

Les hormones sont les principales responsables avec en première ligne les œstradiols, qui assurent la mise en place de caractères sexuels secondaires. Parmi eux nous retrouvons :

  • le développement et le maintien des seins,
  • l’amélioration de la densité osseuse,
  • la croissance de l’utérus et le développement de l’endomètre (qui produit les règles),
  • mais également, l’apport de lipides aux seins, hanches, cuisses lors de la puberté,
  • et la distribution des cellules adipeuses sur le corps chez la femme.

Leur rôle est donc primordial. Les œstradiols sont également présents chez l’homme mais à une quantité beaucoup plus limitée (proche de celle des femmes ménopausées).

La présence de cellulite chez l’homme signe donc un déséquilibre hormonal (qui peut être mineur).

D’autres hormones comme celles thyroïdiennes peuvent également être à l’origine du développement de cellulite.

Certains médicaments peuvent favoriser la cellulite. En particulier, la cortisone et la pilule contraceptive. Cette dernière perturbe le système hormonal féminin et la production d’œstradiols.

La pillule contraceptive facilite le développement de cellulite (aqueuse en particulier)
La pillule contraceptive facilite le développement de cellulite (aqueuse en particulier)

Dernier point, la génétique est un élément non négligeable. Certaines personnes auront spontanément plus de cellulite sans qu’il n’y ait réellement de déséquilibre.

Globalement, les femmes européennes sont beaucoup plus sujettes à la cellulite que les femmes américaines (30 fois plus). Les japonaises sont les plus épargnées (170 fois moins que les européennes).

La formation de la cellulite

La graisse sous cutanée se répartit dans des petits sacs séparés par des fibres perpendiculaires à la peau (chez l’homme généralement ces séparations sont plutôt parallèles). Ces séparations peuvent être rétractées et tirer sur le derme au-dessus. C’est ce qui produit l’effet capiton.

Il existe différentes origines de la cellulite et donc différents moyens d’en prendre soin.

La cellulite aqueuse

La cellulite aqueuse en a l’aspect sans en être réellement. Elle est visible sans avoir à pincer la peau. Quand on pince la peau apparaît une marque blanche. Elle s’accompagne de sensations de jambes lourdes, de chevilles enflées.

Cette mauvaise circulation n’a rien à voir avec un problème de retour veineux (pour tout savoir sur le retour veineux, c’est ici).

Il s’agit dans ce cas d’un problème de micro-circulation, en particulier lymphatique, et non de surplus de graisse.

L'effet peau d'orange peut apparaître même chez une personne maigre
L’effet peau d’orange peut apparaître même chez une personne maigre, il est lié à un problème lymphatique.

Elle est très variable et peut apparaître en fonction du cycle hormonal et/ou de l’état hydratation de la personne. La grossesse est également un facteur d’augmentation, provisoire, de cette forme de cellulite.

La cellulite adipeuse

Il s’agit spécifiquement d’un problème de graisse. Elle se retrouve chez les femmes ayant un surpoids plus ou moins important.

Cette cellulite se reconnait en pinçant la peau ou en ayant une posture qui pince les tissus (contraction des fessiers, jambes en arrière par exemple). Elle est molle et non douloureuse.

Beaucoup plus stable que la cellulite aqueuse, elle augmente avec la prise de poids. L’influence hormonale se fait à plus long terme. La puberté et la grossesse peuvent être des facteurs aggravants.

La cellulite fibreuse

Il s’agit d’une cellulite adipeuse qui s’est fibrosée. C’est à dire que les tissus se sont durcis, on parle de glycation du collagène. Ce phénomène entraîne une perte d’élasticité du derme. C’est le même phénomène qui est également à l’origine de la création des rides.

Cette cellulite est visible, dure et douloureuse à la palpation.

Les fibres durcissent et tire sur les tissus en donnant cet aspect de capiton
Les fibres durcissent et tire sur les tissus en donnant cet aspect de capiton

Elle apparaît après plusieurs années, chez les personnes sujettes à la cellulite et sédentaires.

La ménopause est une période qui favorise son apparition. La diminution des œstradiols limite le développement de la cellulite, mais celle déjà présente a tendance à durcir.

Les solutions conventionnelles pour éliminer la cellulite

Vous trouvez, surtout quand la belle saison approche, des centaines voire des milliers de propositions pour vous permettre d’éliminer la cellulite.

Par an, c’est presque 1 million de flacons de crème anti-cellulite qui sont vendus. C’est vous dire.

Ces solutions ont en commun qu’elles vous assurent que vous pourrez vous débarrasser de votre cellulite sans rien faire….

Les crèmes bio ou non, qui font des miracles

Les crèmes anti-cellulite proposées dans les commerces, toutes naturelles soient-elles, utilisent sensiblement le même principe actif : la caféine.

Il est vrai que si vous prenez de la caféine et que vous la mettez, dans un flacon, en présence d’adipocytes (cellules de graisse), celles-ci vont exploser littéralement.

Ce qui est vrai in vitro, ne l’est pas forcément in vivo.

Cette caféine est hydrophyle et va donc avoir du mal à pénétrer dans les couches profondes de la peau.

De plus, il s’agit de produits cosmétiques, qui ne peuvent légalement pas dépasser une certaine proportion (autour de 5%) de principes actifs. Sinon cela devient un médicament.

La quantité de caféine qui pénètre la peau est insignifiante… et inefficace.

Ces mêmes produits qui contiennent des huiles essentielles ont les mêmes limites. Et le même niveau d’efficacité.

Dans le meilleur des cas, vous pouvez espérer un très léger changement qui ne durera que quelques jours à quelques semaines.

Les techniques instrumentales

De la simple ventouse à la machine ultra-high-tech à électro-stimulation-ultrason-aspiration-radiation-cryogénisation, les propositions de solutions miracles fleurissent chaque jour.

Les machines anti-cellulites utilisent principalement des systèmes d'aspiration
Les machines anti-cellulites utilisent principalement des systèmes d’aspiration

Leur effet est le plus souvent très transitoire (3-4 semaines maximum) et elles ne sont pas vraiment naturelles….

Ces techniques peuvent éventuellement avoir un sens dans les situations de cellulite fibreuse. Elles seront alors douloureuses, voire très douloureuses, mais pourront servir de point de départ pour limiter l’évolution.

Si elles sont la seule solution envisagée, alors les effets resteront aussi de court terme.

Les ventouses font un peu exception mais leur efficacité est liée à l’action massante et à l’huile qui est utilisée avec… Elles peuvent être utiles si pour une raison ou une autre vous ne pouvez ou ne souhaitez pas vous masser directement.

Les solutions naturelles pour éliminer la cellulite

Comme nous venons de le voir, nous devrions parler des cellulites plutôt que de la cellulite.

Il existe différentes formes de cellulite et donc différentes façon de la traiter.

Les hydrolats pour drainer

Les hydrolats peuvent être utilisés pour lutter contre la cellulite aqueuse quasi exclusivement. Ils favorisent le drainage en stimulant le système lymphatique.

Cette cellulite aqueuse correspond à ce que l’on nomme également rétention d’eau.

La rétention d’eau apparaît quand la concentration en électrolyte (sodium, magnésium, etc.) est trop importante et mal équilibrée. Le corps va alors diluer le tout en augmentant la quantité d’eau retenue.

Les hydrolats bien choisis auront un effet diurétique et drainant intéressant.

Améliorer le drainage facilite l'évacuation de l'eau retenue
Améliorer le drainage facilite l’évacuation de l’eau retenue

Ils n’ont qu’un très faible intérêt pour les autres formes de cellulite.

Les huiles essentielles pour lutter contre la cellulite

Les huiles essentielles sont intéressantes pour réduire la cellulite pour plusieurs raisons.

Elles sont lipophiles. C’est à dire qu’elles aiment le gras et vont facilement se mélanger à ce qui est gras. Or notre peau a besoin de graisse (et non d’hydratation comme on le lit bien souvent). Dit comme cela ce n’est pas très glamour, ça n’en est pas moins une réalité.

Les huiles essentielles vont donc pouvoir pénétrer profondément dans l’hypoderme (tissu situé sous le derme) où se trouvent les fameux sacs de graisses et leur système vasculaire qui peut être en défaut.

Les huiles essentielles seront utiles pour chacun des types de cellulite. Mais nous ne retrouverons pas à chaque fois les mêmes. Il n’existe pas une recette valable pour tous les types de cellulite.

Pour la cellulite aqueuse nous nous tournons vers les huiles essentielles riches en monto-terpènes et en sesquiterpénols. Pour celles adipeuses et fibreuses, ce sont principalement les cétones qui attireront notre attention.

Attention à toutes ces recettes toute prêtes que chacun répète et qui contiennent de l’huile essentielle de pamplemousse. Bien que riche en monoterpène, elle n’a qu’un très faible intérêt pour la cellulite. Elle agit surtout sur la circulation veineuse et non lymphatique.

L'huile essentielle de pamplemousse est une fausse star pour limiter la cellulite
L’huile essentielle de pamplemousse est une fausse star pour limiter la cellulite

Notons qu’il ne s’agit dans aucun des cas d’huiles essentielles anti-inflammatoires. Eh oui, contrairement à ce que le suffixe « ite » fait penser, il ne s’agit pas réellement d’une inflammation (contrairement à son homonyme qui n’a strictement rien à voir avec notre sujet !).

Voici quelques exemples d’huiles essentielles qui sont utilisées pour traiter la cellulite :

Huile essentiellePropriétés
Palmarosa (Cymbopogon martinii)
drainage lymphatique
Patchouli (Pogostemon cablin)décongestion lymphatique
Myrte rouge (Myrtus com. CT acétate de myrtényle) décongestion lymphatique
Romarin à camphre (Rosmarinus off. CT camphre) Lipolyse
Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) Tonique lymphatique, lipolyse
Cyprès Bleu (Cupressus arizonica) Lipolyse

L’huile végétale (ou le beurre végétal) utilisée a aussi son importance car elle permet de favoriser la pénétration de l’huile essentielle et son apport en bons lipides (les fameux oméga-3) est intéressant.

L'huile macadamia, riche en oméga-3, a une action sur la micro-circulation
L’huile macadamia, riche en oméga-3, a une action sur la micro-circulation

Les élixirs de bourgeon pour limiter les fibroses

Les élixirs de bourgeon nous permettent d’agir sur le métabolisme. Or c’est un point important à prendre en compte, en particulier pour les cellulites aqueuses et fibreuses.

Ils seront utiles dans les cellulites adipeuses s’il y a une cause hormonale, en tant que régulateur.

Le massage

Le massage est LA solution la plus efficace, et de loin ! Vous pourriez mettre en place la synergie de plantes la plus subtile qui soit, il ne faut pas perdre de vue que le massage reste le meilleur moyen d’agir sur la cellulite, qu’elle soit aqueuse, adipeuse ou fibreuse.

Il peut s’agir de drainage lymphatique, du fameux palper-rouler ou encore d’un auto-massage.

Un simple massage d’une dizaine de minutes sera toujours plus efficace que la meilleur des formulations.

Les sports

L’activité physique est un bon moyen de limiter la graisse et de favoriser la circulation lymphatique.

Le sport peut donc être une solution pour traiter les cellulites. Il faudra alors choisir le sport qui convient en fonction du type de cellulite.

Qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, la musculation n’agit pas sur la graisse localement. Muscler les fesses par exemple ne diminue pas les graisses à ce niveau… l’action est par nature globale.

L’alimentation

L’alimentation est une piste pour soigner la cellulite, en particulier si elle est graisseuse.

Tout comme le sport, il faut garder à l’esprit que son action ne sera pas localisée. Il s’agit plutôt d’envisager une alimentation globalement équilibrée.

Il n’existe pas d’aliment qui favorise ou qui réduise la cellulite quelle que soit sa forme.

La relation au corps

C’est un élément particulièrement important et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord parce que la cellulite (sauf celle fibreuse) est un phénomène naturel qui dans la majorité des cas a un impact avant tout esthétique. Cet aspect de la peau est en lui-même naturel.

De plus, refuser certains aspects de soi peut mettre en situation de stress. Ce stress induit une production élevée de cortisol, hormone dont s’inspire la cortisone. Or nous avons vu que la cortisone favorisait la stagnation de graisses sous forme de cellulite.

A chaque cellulite sa solution

Vous l’avez compris, pour envisager de soulager de la cellulite, il faut commencer par savoir de quel type cellulite nous souhaitons nous débarrasser.

Se débarrasser de la cellulite aqueuse

Il s’agit ici surtout d’un déficit du système lymphatique.

Le système lymphatique circule principalement en superficie, juste sous la peau. Il est constitué de très fins vaisseaux et n’est pas soumis la gravité. C’est-à-dire qu’il circule toujours vers le centre quelle que soit votre position ou le sens de la pression. Ce qui importe avec lui, c’est qu’il puisse circuler.

L’alimentation doit être autant que possible limitée en sel. Inutile toutefois de manger sans sel. Veillez surtout à ne pas resaler vos plats. Et évitez autant que possible les plats industriels qui sont par nature trop salés.

Les asperges, ou tout autre aliment, diurétique peut être utile. Il ne faut cependant pas en abuser.
Les asperges, ou tout autre aliment, diurétique peut être utile. Il ne faut cependant pas en abuser.

Des légumes comme les asperges, l’artichaut ou les tomates sont diurétiques. Les manger en grande quantité uniquement avec cet objectif serait contre productif et peu intéressant. Cherchez simplement une alimentation riche en légumes variés.

Les hydrolats de genévrier (Juniperus communis) et d’achillée millefeuille (Achillea millefolium), au choix, sont particulièrement indiqués, à raison de 2 cuillères à café dans un verre d’eau juste avant le repas.

L’élixir de bourgeon de châtaignier(Castanea sativa) améliore la circulation lymphatique à raison de 8 gouttes 2 fois par jour, sous la langue, pendant minimum un mois.

Pour cette forme de cellulite, on privilégie les sports aquatiques qui ont par nature une action drainante. Que ce soit simplement de la natation ou toute activité physique dans l’eau. L’important, c’est le couple eau et mouvement.

Tant que vous bougez activement dans l’eau, le tour est joué.

Pour masser, il faut être doux et léger. Les vaisseaux lymphatiques étant en superficie, si vous appuyez fort, vous les écrasez. Le repère c’est « le poids le main ».

En mouvement circulaire ou linéaire, c’est presque une caresse qui remonte vers le bassin.

Pour accompagner ce massage, nous allons chercher à utiliser des produits qui favorisent la circulation lymphatique principalement.

Voici une synergie spéciale cellulite aqueuse :

  • 4 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa (Cymbopogon martinii)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Patchouli (Pogostemon cablin)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de myrte rouge (Myrtus communis CT acétate de myrtényle)
  • 10 gouttes d’huile végétale de macadamia (Macadamia integrifolia)

Cette synergie est appliquée en massages légers sur les zones concernées, une à deux fois par jour.

Elle est déconseillée chez les femmes enceintes.

L'huile essentielle de palmarosa est un bonne stimulante lymphatique.
L’huile essentielle de palmarosa est un bonne stimulante lymphatique

Contre la cellulite adipeuse

Il s’agit ici principalement d’un excès de graisse. Je dis bien principalement. Un excès peut être limité mais il ne s’agit pas d’espérer supprimer toute la graisse des cuisses ou des fesses. Seulement la diminuer.

La graisse a pour rôle de protéger l’organisme et de former une réserve énergétique importante. Cette réserve se met en place si l’organisme se sent en danger et qu’il anticipe un prolongement de ce danger. La génétique peut ici être votre plus grande fan…

Concernant l’alimentation, il faut éclaircir un point capital. La graisse que l’on mange n’est pas celle que l’on retrouve dans la culotte de cheval (ou où que ce soit); elle sert à nos cellules set à notre cerveau. Noble tâche !

C’est principalement le sucre qui va se transformer en graisse à bourrelets. Donc pour perdre de la masse grasse, il faut limiter sa consommation de sucre avant tout. Evidemment dans une optique de diététique équilibrée !

Le sucre rapide, s'il n'est pas utilisé, sera rapidement transformé en graisse de réserve, donc en cellulite
Le sucre rapide, s’il n’est pas utilisé, sera rapidement transformé en graisse de réserve, donc en cellulite

Une astuce qui a fait ses preuves : commencez par supprimer le dessert de vos repas. Cette partie du repas ne sert à rien ! Elle est apparue très récemment dans nos habitudes alimentaires et était jusqu’à peu réservée aux repas de fêtes (j’en parle plus en détail sur mon autre site).

L’élixir de bourgeon de noisetier (Corylus avellana) en tant que stimulateur métabolique, favorise la perte de graisse. La posologie moyenne est de 8 gouttes 2 fois par jour sous la langue par cure d’un mois. Elle est à adapter en fonction de vos besoins (maximum 20 gouttes par jour).

Les sports les plus adaptés sont les sports qui vont modifier votre masse grasse : les sports d’endurance. Course à pied, vélo, elliptique, peu importe. Pratiquez l’activité physique qui vous permet de puiser dans vos réserves. Soit au moins 40 minutes d’activité moyenne continue.

Le massage sera cette fois-ci vigoureux. C’est le fameux palpé-roulé. Vous pincez la peau et vous faites rouler le pli. Vous pouvez le faire dans toutes les directions. Pour masser cuisses et fessiers, il faut compter un massage d’une bonne demi-heure.

Autre possibilité, utiliser une petite ventouse (ne la prenez pas trop petite, sinon cela risque de durer longtemps !).

Pour accompagner ce massage, nous allons chercher à utiliser des huiles ayant une action lipolytique, c’est-à-dire qui aide à détruire les adipocytes (les cellules de graisse).

Voici une synergie spéciale cellulite adipeuse :

  • 10 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis CT camphre)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas (Cedrus Atlantica)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Cyprès Bleu (Cupressus arizonica)
  • 20 gouttes d’huile végétale d’Argan (Argania spinosa)

Cette synergie est appliquée en massage profond, type palpé-roulé, sur les zones concernées, une à deux fois par jour.

Elle est déconseillée chez les femmes enceintes, les personnes épileptiques et les personnes hypertendues non stabilisées.

Supprimer la cellulite fibreuse

C’est de loin la cellulite la plus délicate et la plus tenace. Elle s’est installée petit à petit et mettra du temps à disparaître.

Les préconisations sont sensiblement les mêmes que la cellulite adipeuse, avec la douleur en plus. Bien qu’indispensables, toutes ces préconisations (alimentaires, hygiène de vie, etc.) ne seront pas suffisantes à elles-seules.

Plus les fibres seront anciennes plus il sera difficile de traiter cette forme de cellulite
Plus les fibres seront anciennes plus il sera difficile de traiter cette forme de cellulite

Les cellules graisseuses étant fibrosées, elles perdent leur mobilité. Lors de mouvements, ou à l’appui, les capitons durcis écrasent littéralement les nerfs et les vaisseaux, ce qui provoque des douleurs.

Les techniques instrumentales ont ici leur place.

Il est important de mettre en place des habitudes d’activité physique. Sans forcément se mettre au sport intensivement, prendre l’habitude d’une activité physique, permet de limiter les stagnations de lymphe où s’accumulent les toxines.

Nous ajouterons au massage palpé-roulé une synergie d’huiles essentielles ayant, en plus des propriétés lipolytiques, une action sur les fibroses.

Voici une synergie spéciale cellulite adipeuse :

  • 10 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis CT camphre)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas (Cedrus Atlantica)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Sauge officinale (Salvia officinalis)
  • 20 gouttes d’huile végétale d’Argan (Argania spinosa)

Cette synergie est appliquée en massage profond, type palpé-roulé, sur les zones concernées, une à deux fois par jour.

Elle est déconseillée chez les femmes enceintes, les personnes épileptiques et les personnes hypertendues non stabilisées.

S’aimer avant tout

Les images photoshopées des magazines où les cuisses s’exposent parfaitement lisses nous font oublier que la cellulite (sauf celle fibreuse) est un phénomène avant tout naturel et physiologique. Tant qu’il reste dans une certaine mesure.

N’oubliez pas que toutes instagrameuses qu’elles soient, elles posent pour cacher ce qui fait aussi leur beauté de femme, leur cellulite.

Prendre soin de soi c’est aussi être bien dans son corps. Si se débarrasser de la cellulite est un passage obligé pour être en paix avec vous-même, alors foncez.

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

Cet article a 4 commentaires

  1. Waouh bel article complet. Avec ça, on repart avec un kit anti-cellulite béton.
    Ce que je retiens : le drainage, le drainage, le drainage ?

  2. Bonjour
    Merci pour toutes les explications détaillées sur les cellulites.
    C’est intéressant de pouvoir composer soi même sa synergie d’huiles essentielles.
    Après il faut s’y tenir….
    Il est possible d’envisager de voir les premiers résultats après combien de temps d’utilisation des huiles ?
    merci Nadia

    1. Effectivement, dans tous les cas la régularité est primordiale.

      Combien de temps ?
      C’est difficile de donner une réponse précise, cela dépend de la personne. Disons qu’en 3 semaines, on peut espérer un début de résultats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loïc

Professionnel de santé, diplômé en masso-kinésithérapie, je m’intéresse aux pratiques de soin centrées sur la personne. Conférencier et formateur, j'exerce depuis plus de 15 ans. J'ai complété mes connaissances par une formation universitaire en Fasciathérapie (4 ans), l'apprentissage de la Microkinésithérapie (3 ans), des Réflexologies (5 ans), du Shiatsu (Minna san do so). L'aromathérapie, l'hydrolathérapie, la gemmothérapie et l'homéopathie sont venues enrichir mon travail pour rendre la personne actrice de son soin et autonome.
Fermer le menu

Téléchargez tout de suite Les 10 remèdes naturels indispensables au quotidien