Débuter avec les huiles essentielles, les 3 précautions

Les huiles essentielles reviennent après des années d’oubli sur le devant de la scène. Pour bien débuter avec les huiles essentielles, suivez le guide !

Bien qu’évincées de la pharmacologie classique au début des années 80, elles n’ont rien perdu de leur efficacité.

L’aromathérapie, une branche de la phytothérapie

L’aromathérapie est la médecine des huiles essentielles. Elle appartient à la phytothérapie (soins avec les plantes). On peut utiliser une huile essentielle pour son action thérapeutique, pour renforcer un processus d’autorégulation ou encore pour améliorer l’apparence physique (cosmétique).

Les huiles essentielles sont désormais un incontournable des cosmétiques
Les huiles essentielles sont désormais un incontournable des cosmétiques

Il existe différentes écoles d’aromathérapie. Certaines sont très rigoureuses, d’autres beaucoup plus fantaisistes. L’aromathérapie scientifique est naturellement celle qui est aujourd’hui la plus utilisée et la plus reconnue.

L’aromathérapie scientifique, une médecine moderne

L’aromathérapie scientifique (ou aromatologie) se définit comme :

l’étude des propriétés des huiles essentielles sur le vivant à partir des propriétés de ses composés chimiques.

Elle s’appuie sur l’analyse précise de ces composés à l’aide de méthodes bio-chimiques et bio-physiques complexes (je vous les présente ici). Chaque composant ayant une activité spécifique, les connaître permet de savoir les indications et les contre-indications de l’huile essentielle.

Une huile essentielle, c’est quoi au juste ?

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) définit une huile essentielle comme :

« Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement à la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition ».

Extrait de ce document officiel

Un alambic transmute la plante en huile essentielle. La distillation est un acte d'alchimie !
Un alambic transmute la plante en huile essentielle. La distillation est un acte d’alchimie !

Une huile essentielle est un extrait liquide, concentré et complexe, obtenu par distillation par entraînement à la vapeur d’eau de plantes aromatiques dans un alambic.

On obtient alors un liquide en 2 phases : l’huile essentielle et l’hydrolat (ou eau florale), dont les propriétés sont tout aussi intéressantes.

Une huile essentielle correspond donc à l’essence distillée de tout ou partie d’une plante aromatique. : la fleur, la tige, la feuille, la graine, le bois, l’écorce, la résine, la racine, etc.

Elle est composée d’une dizaine à plusieurs centaines de molécules actives. Parmi ces composants nous retrouvons entre autres des aldéhydes, des cétones, des alcools, des phénols, des esters, des éthers, des terpènes, des oxydes, etc.

Contrairement à une huile essentielle, une essence est obtenue par expression (écrasement). N’ayant pas subi de transformation, elle a une odeur correspondant parfaitement à la plante (il s’agit de zeste d’agrumes).

D’où viennent les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles extraites des plantes appartiennent à ce que l’on nomme des métabolites secondaires. C’est-à-dire un ensemble de molécules qui ne sont pas présentes dans toute la plante. Qui ne sont pas indispensables à son existence.

Les fleurs ne sont pas les seules à produire des huiles essentielles, loin de là
Les fleurs ne sont pas les seules à produire des huiles essentielles, loin de là

Ces composés ne se retrouvent que dans des tissus ou organes particuliers à des stades précis du développement. Leur rôle principal est de permettre l’adaptation de la plante au milieu. Adaptation au stress, protection contre des prédateurs, communication inter-espèce,etc.

Actuellement, nous connaîssons environ 3000 plantes aromatiques capables de produire une huile essentielle. Seulement 350 d’entre elles sont distillées couramment. Elles sont destinées à l’industrie pharmaceutique, à l’aromathérapie, à la cosmétique et à la parfumerie.

La quantité de plante utile pour obtenir 1 kg d’HE est très variable :

  • 6 kg de clous de girofle pour obtenir 1 kg d’HE
  • 1200 kg de mélisse pour produire 1 kg d’HE

Il y a plus impressionnant encore ! La subtile huile essentielle de rose nécessite près de 4 tonnes de bouton de rose pour 1 kg d’HE.

Bien débuter avec les huiles essentielles

Avec de tels rendements, les huiles essentielles sont véritablement des concentrés de plante. En tant que tels elles méritent de notre part un grand respect. A la fois pour la nature mais également pour les producteurs dont le travail est particulièrement exigeant.

Ce respect pour la Nature, pour les producteurs mais aussi pour soi passe par une utilisation raisonnée et intelligente des huiles essentielles.

Pour profiter des huiles essentielles dans les meilleures conditions il est impératif de suivre ces 3 conditions :

  • choisir la ou les bonnes huiles essentielles
  • déterminer l’utilisation optimale
  • trouver une huile essentielle de qualité thérapeutique

Toutes ces informations doivent se retrouver sur l'étiquette ou sur la boite
Toutes ces informations doivent se retrouver sur l’étiquette ou sur la boite

#1 – Choisir la ou les bonnes huiles essentielles

Cela revient à se demander quelle est l’huile essentielle la plus adaptée à ma situation.

Trouver la panacée ?

Les huiles essentielles sont des produits d’une remarquable efficacité. Leur composition complexe leur permet d’agir sur de nombreux troubles différents laissant penser qu’elles peuvent à peu près tout soigner.

C’est d’ailleurs une idée que de nombreux sites internet et revues diffusent à tort.

Il serait dangereux de croire que les huiles essentielles peuvent tout soigner et ne chercher à se soigner QUE grâce à elle.

Certaines huiles essentielles (lavande, Tea tree, ravintsare,…) sont facilement conseillées car leur champ d’action est très large, sans être universel. Il est utile de s’assurer que sont usage est bien indiqué !

Différents champs d’action

Les huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour traiter tout ce qui touche aux infections. Du simple rhume à l’infection au staphylocoque doré multirésistant, les huiles essentielles ont leur mot à dire !

Elles sont également intéressantes pour aborder les problématique d’ordre cutané. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles sont beaucoup utilisées en cosmétique.

Enfin leur dimension olfactive puissante leur permet d’agir très puissamment sur la sphère émotionnelle, très sensible aux odeurs.

#2 – Déterminer l’utilisation optimale

Il existe de nombreuses possibilités d’utilisation, on parle de forme galénique. En onction, en olfaction, en suppositoire ou en sirop, les huiles essentielles se prêtent facilement à des modalités très variées.

Ainsi elles peuvent être proposées par voie orale, par voie cutanée, par voie olfactive ou par voie anale ou vaginale (ovule).

Cependant, la voie cutanée devrait rester l’utilisation privilégiée (dans un usage familial). Les huiles essentielles ayant une grande affinité avec les corps gras, elles sont très facilement et très rapidement absorbées par la peau (elle-même très riche en corps gras).

exemple de suppositoires à base d'huiles essentielles
exemple de suppositoires à base d’huiles essentielles

Une fois appliquées, elles se diffusent rapidement dans le liquide interstitiel et rejoignent le système vasculaire (lymphatique en particulier) puis le reste de l’organisme.

Les huiles végétales sont alors d’un grand secours pour réguler cette vitesse de diffusion (je vous en dis plus sur l’importance des huiles végétales dans cet article)

#3 – Trouver une huile essentielle de qualité thérapeutique

Toutes les huiles essentielles ne se valent pas… loin de là !

La distillation est un art délicat. Le résultat est influencé par la qualité de la plante (et de ses conditions de croissance), celle de l’alambic et de l’eau, et par le suivi de la distillation.

Autant de facteurs qui font qu’une huile essentielle pourra ou non être utilisée pour un usage thérapeutique.

En tant qu’utilisateur il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les huiles essentielles qui sont proposées. Que ce soit à la pharmacie, sur les marchés ou encore sur internet, l’offre est très (trop ?) importante.

3 critères de qualité

Lorsque vous trouvez une huile essentielle, sur un marché, sur internet ou même chez votre pharmacien, vous devez vous assurez qu’elle possède ces 3 critères.

  • 100 % naturelle : elle ne doit pas être complétée par une ou des molécules de synthèse. Cette pratique est malheureusement très présente en particulier dans les produits de toute sorte contenant la mention “aux huiles essentielles”.

  • Pure : certains laboratoires n’hésitent pas à “couper” l’huile essentielle plus rare avec des huiles essentielles bon marché.

  • Intégrale : certaines molécules présentent des contre-indications. Pour contourner cela, des laboratoires proposent de retirer lesdites molécules pour les rendre plus “inoffensives”. Par la même occasion, ils les rendent inefficaces voire dangereuses. En effet, en retirant des composants, l’équilibre chimique de l’huile se trouve perturbé. Elle perd sa cohérence. D’autant plus que ces molécules possèdent également des propriétés !

Le dernier point, et non des moindres, est de s’assurer qu’il s’agit du bon chémotype, sa signature biochimique.

Prendre soin de soi avec les plantes

Prendre soin de soi avec les plantes est une évidence pour qui cherche à se soigner et à vivre en cohérence avec la Nature.

Les huiles essentielles sont une des nombreuses possibilités qui existent. Puissante et efficace, l’aromathérapie a sa place au cœur des médecines complémentaires.

Accompagnées des élixirs de bourgeons et des hydrolats, vous possédez un cocktail thérapeutique couvrant l’ensemble des dimensions de la personnes !

Prenez soin de vous,

Loïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.