Les remèdes naturels pour soulager une maladie de Raynaud

Les mains froides, les doigts blancs… ne serait-ce pas une maladie de Raynaud ? Voyons ensemble ce qu’est ce trouble et quels sont les remèdes naturels pour une maladie de Raynaud.

Les remèdes naturels pour soulager une maladie de Raynaud
Les remèdes naturels pour soulager une maladie de Raynaud

Doigts blancs : la maladie de Raynaud

Un ou plusieurs de vos doigts, ou peut-être juste une phalange, sont soudain d’un blanc cireux, froids et insensibles. Que vous arrive-t-il donc ?

Il s’agit peut-être du phénomène ou de la maladie de Raynaud.

C’est une pathologie assez bénigne qui concerne 3 à 5 % de la population. La maladie de Raynaud doit son nom à Maurice Raynaud, médecin marseillais qui l’a décrite en 1862. Je vous livre ici toutes les explications sur cette étrange affection circulatoire et mes solutions naturelles, pour apaiser vos symptômes.

La maladie de Raynaud et le syndrome de Raynaud

Il existe deux formes distinctes de cette pathologie : la maladie de Raynaud et le syndrome de Raynaud, qui diffèrent par leur cause.

La maladie de Raynaud est aussi appelée forme primaire. Elle représente 90 % des cas. Elle touche 8 à 10 % des femmes (dont 3 sur 4 ont entre 15 et 40 ans) et 3 à 5 % des hommes. Sans gravité, non évolutive, elle disparaît souvent spontanément.

Le syndrome de Raynaud ou forme secondaire est plus rare. Il est lié à des maladies du système nerveux ou sanguin (en particulier la sclérodermie mais aussi la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux, l’hypertension pulmonaire, l’athérosclérose ou l’hypothyroïdie) . Il apparaît généralement plus tard que la maladie de Raynaud, autour de la quarantaine.

Les cas plus sévères nécessitent un suivi médical pour parer aux complications possibles. Les risques principaux sont une déformation des extrémités ou une obstruction des vaisseaux, avec pour conséquence l’ulcération et dans les cas extrêmes la gangrène.

Quels sont les symptômes ?

Le phénomène de Raynaud est un trouble chronique et temporaire de la circulation sanguine qui atteint les mains, les pieds, le nez ou les oreilles. Dans certains cas, il peut même concerner les organes génitaux et être à l’origine de difficulté sexuelle (douleurs pendant les rapports, troubles de l’érection).

Il est particulièrement visible au niveau des doigts où il survient par crise en trois phases… colorées !

Les doigts blancs... le premier signe d'alerte d'une maladie de Raynaud
Les doigts blancs… le premier signe d’alerte d’une maladie de Raynaud

Vos doigts sont blancs

La première phase est dite “syncopale” ou “ischémique” : vos phalanges prennent une teinte livide et sont engourdies. Cette phase d’acrocyanose dure entre quelques minutes et quelques heures. La circulation du sang peut se rétablir ici, mettant fin à la crise.

Vos doigts sont bleus

La seconde phase est appelée “asphyxique” : les cellules manquent d’oxygène, les doigts se colorent en bleu. Des picotements désagréables, que l’on dit “dysesthésiques” , parcourent votre épiderme.

Vos doigts sont rouges

C’est la phase de récupération. Les vaisseaux se dilatent et le sang revient à la surface de la peau. Vos doigts, un peu douloureux et tuméfiés, rougissent avant de retrouver un aspect normal.

Quels mécanismes sont en action ?

Le froid est le signe révélateur d'une maladie de Raynaud
Le froid est le signe révélateur d’une maladie de Raynaud

Par grand froid, il est normal de subir une vasoconstriction des vaisseaux sanguins : sous la surface de votre peau (l’épiderme), le diamètre des petits vaisseaux sanguins se resserre. Le sang se retire alors des parties périphériques du corps, pour affluer vers les réseaux vasculaires profonds, les muscles et les organes internes. Vos extrémités refroidissent, votre peau pâlit. C’est pour la bonne cause car cela préserve les fonctions vitales de votre corps.

Dans la maladie de Raynaud (on dit aussi du “doigt mort” ou doigt blanc” ) , ce système de régulation dysfonctionne à cause de nerfs hyper-réactifs. La vasoconstriction est excessive, les artérioles se resserrent.

Comment soigner la maladie de Raynaud ?

Identifiez les éléments déclencheurs de vos symptômes et mettez en place une protection adaptée. Pour vous soulager, il faut adapter votre traitement à votre situation. Je vous propose des remèdes naturels en prise ponctuelle ou en traitement de fond : de l’huile essentielle, de l’hydrolat et de l’élixir de bourgeon, à chacun son remède.

La prévention et l’adaptation

Le froid, nous l’avons vu, en est le facteur principal. Par prévention, couvrez les zones à risque (pensez aussi aux chaufferettes de poche, très pratiques). Évitez les vêtements, chaussures ou accessoires trop serrés.

Un autre facteur déclenchant est le stress, créé par exemple par un choc émotionnel. Ainsi, un afflux brusque d’adrénaline (l’hormone du stress) concentre la chaleur au centre du corps, pour le mettre en condition de lutte ou de fuite. La gestion des émotions est devient une priorité… qui s’apprend sur le long termes.

La manipulation régulière d’outillage lourd et vibrant nécessite des aménagements et précautions d’usage. Faites des pauses régulières. Exercez une pression aussi légère que possible sur la poignée de l’outil, qui ne doit pas être froide.

Le tabac est un facteur de risque majeur de la maladie de Raynaud
Le tabac est un facteur de risque majeur de la maladie de Raynaud

Le tabagisme réduit la circulation sanguine, en particulier au niveau des capillaires (les tout petits vaisseaux aux extrémités). Les excitants ont un effet vasoconstricteur, ainsi que certains médicaments. Cela facilite l’apparition de la maladie et amplifie les crises.

Enfin, faites une activité physique régulière pour stimuler votre circulation sanguine. En cas de crise, bougez les doigts, massez-les. Faites des moulinets avec les bras. Vous pouvez plonger vos mains dans de l’eau, mais jamais chaude, cela risque de faire un trop grand écart et d’être encore plus douloureux. Immergez vos mains ou vos pieds dans l’eau tiède.

L’acupuncture, un allié pour soulager la maladie de Raynaud

La maladie de Raynaud répond bien à la médecine chinoise. Plusieurs études ont montré que l’acupuncture apportait une nette amélioration et que la phytothérapie chinoise pouvait être un allié intéressant.

L’efficacité de l’acupuncture sur les syndrôme de Raynaud ne fait pas l’unanimité. Cependant, sachez d’expérience que cela apporte, si ce n’est une guérison, un soulagement important non négligeable.

Les remèdes naturels pour une maladie de Raynaud

Une huile essentielle pour les situation ponctuelle

Pour un situation ponctuelle ou récente, nous avons recours à une huile essentielle puissante et précieuse.

L’huile essentielle de thym à Thujanol. Une fois n’est pas coutume, nous l’utilisons pas voie orale. Et plus précisément par voie sub-linguale. Il faut garder les goutte sous la langue quelques instants pour garantir l’efficacité.

Un hydrolat pour réchauffer de l’intérieur

Dans les situations plus fréquentes, ou si vous vous connaissez déjà une sensibilité au froid, je vous conseille d’anticiper le froid en vous réchauffant de l’intérieur.

L’hydrolat permettent d’agir en douceur sur les différents système de l’organisme. Leur forte dilution permet de les utiliser au quotidien.

Quoi de mieux que cette épice pour apporter de la chaleur.

Un élixir de bourgeon pour stimuler la micro-circulation en profondeur

Si vous souffrez depuis longtemps de ce symptômes et que l’hiver est pour vous, une période douloureuse, il faut agir préventivement en anticipant. 

Les élixirs de bourgeons sont des extraits de plante puissant qui agissent sur le métabolisme de la personne. Réalisé à partir de tissu embryonnaire des arbres, ils concentrent leur potentiel de croissance via les cellules souches qui le constitue.

Dès le mois d’août et jusqu’au mois de novembre, stimuler votre organisme avec 5 gouttes d’élixir de bourgeon de romarin, matin et soir par cure de 3 semaines par mois pendant 3 mois.

Il est un des plus puissants remèdes naturels pour une maladie de Raynaud. Un must have  pour un organisme au top pour affronter l’hiver sans avoir froid aux … doigts !

Prenez soin de vous

Laissez un commentaire. Je serais ravi de vous répondre t de vous connaître

2 réflexions sur “Les remèdes naturels pour soulager une maladie de Raynaud”

  1. Top ! Je vais essayer le thym à thujanol, peut-on le mettre directement sur les muqueuses sublinguales ou bien dilué (dans du miel ?). J’ai la maladie de raynaud depuis le collège, elle est peu handicapante pour ma part, mais gênante. Jusqu’à présent elle se limitait à mes doigts mais depuis cette année les orteils commencent à le subir également. Merci pour ces infos, qui, j’espère, pourront atténuer tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.